Le mouvement nationaliste algérien dans le Nord (1947-1957) - Fidaou al Djazaïr

Note moyenne 
Jean-René Genty - Le mouvement nationaliste algérien dans le Nord (1947-1957) - Fidaou al Djazaïr.
Dans cet ouvrage, Jean-René Genty étudie le processus de politisation de l'immigration algérienne dans la région du Nord, pendant la phase préparatoire... Lire la suite
28,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 octobre et le 31 octobre
En librairie

Résumé

Dans cet ouvrage, Jean-René Genty étudie le processus de politisation de l'immigration algérienne dans la région du Nord, pendant la phase préparatoire et première de la guerre d'Algérie. Tout commence le premier mai 1952 quand les Algériens organisés dans leurs cortèges au sein de la CGT entonnent l'hymne nationaliste du Parti du Peuple Algérien : Fidaou al Djazaïr (se sacrifier pour l'Algérie). Désormais ce sont des milliers d'Algériens qui militent en France.
La wilaya (région) du Nord et de Belgique se place à la pointe du combat pour l'indépendance de l'Algérie. Présente dans les usines, dans les quartiers et dans les cantonnements, l'organisation se structure en empruntant des formes d'action du mouvement ouvrier français. Pendant la crise du MTLD, la wilaya du Nord se range derrière le chef Messali Hadj. Dès l'automne 1953, l'organisation prépare le passage à l'action armée en organisant des groupes de combat dans le bassin minier.
Elle assure aussi la logistique du Congrès de refondation du MTLD au Congrès d'Hornu, en juillet 1954 qui rassemble les partisans de Messali. Au lendemain du 1er novembre 1954, la direction messaliste envoie des centaines de militants pour participer à la lutte armée en Algérie. Dans le Nord, les messalistes organisés dans le MNA contrôlent étroitement l'émigration. Profitant de la répression qui décapite le MNA, le FLN prend pied dans le bassin minier.
A partir de 1956, la région devient l'un des champs de bataille entre FLN et MNA. "La bataille du Nord" culmine en 1957, année au cours de laquelle le FLN envoie des groupes de choc chargés d'éliminer physiquement les cadres, notamment ceux qui dirigent l'Union Syndicale des Travailleurs Algériens (USTA). Avec ce livre très documenté et précis, Jean-René Genty renouvelle largement l'histoire en circulation sur la confrontation entre FLN et MNA pendant la guerre d'Algérie.
C'est aussi une riche contribution à l'histoire sociale, culturelle et politique des Algériens en France.

Sommaire

    • L'atelier de l'historien
    • Les Algériens dans le Nord, au début des années cinquante
    • Demain : la révolution ! 1952-1953
    • La question de la lutte armée
    • L'an I de la révolution, été 1954 - été 1955
    • Un automne difficile, septembre-décembre 1955
    • 1956, le FLN s'implante
    • Les messalistes se placent sur le terrain social, janvier-août 1957
    • La victoire de la terreur, septembre-décembre 1957

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/02/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-05105-8
  • EAN
    9782296051058
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    284 pages
  • Poids
    0.51 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jean-René Genty

Jean-René Genty, inspecteur général de l'administration de l'Education nationale et de la recherche, travaille sur l'histoire de l'immigration algérienne dans la région du Nord. Il a publié notamment L'immigration algérienne dans le Nord/Pas-de-Calais, 1909-1962, en 1999 et Des Algériens dans la région du Nord. De la catastrophe de Courrières à l'indépendance, en 2005.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,50 €