Le mépris des urnes. La République en Corse 1870-1940

Note moyenne 
Charles Castellani - .
Sous la IIIe République (1871-1940) la Corse a envoyé à l'Assemblée nationale ou au Sénat onze représentants d'origine continentale. Ces " candidats... Lire la suite
14,50 € Neuf
Expédié sous 9 à 14 jours
Livré chez vous entre le 21 décembre et le 27 décembre
En librairie

Résumé

Sous la IIIe République (1871-1940) la Corse a envoyé à l'Assemblée nationale ou au Sénat onze représentants d'origine continentale. Ces " candidats exotiques ", selon la terminologie de l'époque, battus dans leurs circonscriptions, retrouvaient un siège grâce à la complicité et à l'appui des chefs de clan locaux voire du gouvernement. Ainsi l'île vient au secours des personnalités continentales et voit duc, baron et ex-ministres s'abattre dans ses circonscriptions. On sait, depuis, que la Corse ne retira aucun bénéfice de ces élections dont certaines acquises au mépris des urnes.

Caractéristiques

  • Date de parution
    27/06/2001
  • Editeur
  • ISBN
    2-84259-138-0
  • EAN
    9782842591380
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    284 pages
  • Poids
    0.435 Kg
  • Dimensions
    14,6 cm × 22,1 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Charles Castellani

Charles Castellani, enseignant, est un ardent défenseur de la langue corse, qu'il commença à promouvoir dès 1971 en créant l'association Scola Corsa Bastia. Vice-président du Haut-Conseil des langues de France depuis 1995 et du Comité français du Bureau européen pour les langues moins répandues depuis 1994. Auteur de nombreux ouvrages et articles, il a aussi occupé la fonction de vice-président du Conseil de la Culture, de l'Education et dit Cadre de vie de la Corse de 1984 à 1991.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
14,50 €