Le droit dérobé - Actes du colloque de Montpellier Faculté de droit 10 et 11 avril 2003 (Broché)

  • Montchrestien

  • Paru le : 20/03/2007
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Discontinuité des normes contre linéarité, pluralisme des instruments normatifs contre domination de la loi, régime d'énonciation concurrentielle... > Lire la suite
32,45 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 24 décembre et le 27 décembre
ou
Votre note
Discontinuité des normes contre linéarité, pluralisme des instruments normatifs contre domination de la loi, régime d'énonciation concurrentielle de la volonté générale contre monopole parlementaire, disponibilité contre indisponibilité de la Référence, le mode de production du droit change et devient difficile à penser dans les catégories de la représentation kelsénienne. Pour la communauté des juristes, dans la conjoncture intellectuelle d'aujourd'hui, la question d'un changement de paradigme est posée. La pensée du droit dérobé s'inscrit explicitement dans cette conjoncture. La pensée du droit dérobé se propose comme pensée qui se défait de la métaphysique, qui se défait aussi de toute idée de cheminement de la connaissance vers une finalité, vers un lieu final où serait supposé reposer le savoir sur le droit, sur la vérité du droit. Le droit dérobé est un droit qui se dérobe sans cesse à sa signification ou qui, dans la logique post-métaphysique, postule sans réponse la question de savoir ce qui fait qu'une règle peut être dite règle de droit. Ce postulat de non savoir est précisément la condition de possibilité d'une pensée du droit dégagée d'une nécessité qui lui serait extérieure et qu'elle devrait rejoindre, libérée aussi de la contrainte de la finalité et s'ouvrant à la pluralité et à la communication des significations. Le droit dérobé serait ainsi le droit qui accepte sa finitude, qui se dérobe à toute appropriation de signification. Ce qui ne veut pas dire un droit qui se dérobe à la raison, seulement à la fétichisation de la signification produite à un moment donné.
    • Proposition pour construire la pensée du droit dérobé
    • Les conditions épistémologiques d'un nouveau paradigme juridique
    • Transformations du champ juridique et crise dans les représentations savantes du droit
    • Les juristes à l'épreuve du tournant pragmatique
    • Les paradigmes et la pensée juridique
    • Les conditions théoriques d'un nouveau paradigme juridique
    • Les conditions d'imposition et du succès du paradigme kelsénien
    • La pensée juridique est-elle nécessairement une pensée de l'Etat ? Les discours sur la pluralité des instruments normatifs
    • Le discours sur le droit jurisprudentiel dérobé
    • Le discours sur le droit jurisprudentiel en droit international public
    • Le discours sur le droit prudentiel
    • Les discours sur les fondements en légitimité du droit
    • Critique de la légitimité légale-rationnelle
    • Critique de la légitimité axiologique
    • Critique de la légitimité procédurale
  • Date de parution : 20/03/2007
  • Editeur : Montchrestien
  • Collection : Grands colloques
  • ISBN : 978-2-7076-1561-9
  • EAN : 9782707615619
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 189 pages
  • Poids : 0.33 Kg
  • Dimensions : 16,0 cm × 24,0 cm × 1,5 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Dominique Rousseau et Bernard Lacroix - Le droit dérobé - Actes du colloque de Montpellier Faculté de droit 10 et 11 avril 2003.
Le droit dérobé. Actes du colloque de Montpellier...
32,45 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK