Le droit dans l'école. Les principes du droit appliqués à l'institution scolaire

Note moyenne 
Bernard Defrance - .
" Entrer dans la classe, c'est d'emblée se trouver pris dans un rapport de forces, et c'est d'abord la peur aussi bien du côté des enseignants que... Lire la suite
8,99 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

" Entrer dans la classe, c'est d'emblée se trouver pris dans un rapport de forces, et c'est d'abord la peur aussi bien du côté des enseignants que des enseignés, qui va guider les comportements. Le maître doit donc s'imposer comme force " face à ce rassemblement imprévisible d'enfants ou d'adolescents, et cette situation duelle détruit toute possibilité de construction de la citoyenneté chez les élèves : dans ce rapport de forces, du côté des élèves, l'obéissance se pervertit en soumission, et du côté du professeur, l'autorité se pervertit en pouvoir. [...] Dès lors que le maître assume tous les rôles dans la confusion des pouvoirs d'enseignement et d'évaluation, la recherche de la vérité se pervertit en recherche de la conformité, et les élèves vont se répartir en trois catégories principales : ceux qui vont s'employer, grâce à l'obtention des diplômes, à " passer de l'autre côté de la barrière " pour pouvoir à leur tour soumettre après s'être soumis : ils deviendront bons élèves, futurs " décideurs " ; à l'opposé, ceux qui refusent, consciemment ou non, cet apprentissage systématique de l'hypocrisie, qui se retrouvent démunis devant l'exigence de mentir à eux-mêmes et devant les autres, risquant la marginalisation et l'exclusion ; et enfin, la masse intermédiaire de ceux qui font juste ce qu'il faut pour " ne pas avoir d'ennuis ", qui formeront plus tard les majorités silencieuses indifférentes aux responsabilités civiques et manipulables au gré des influences médiatiques. " Sortir de ces rapports de forces suppose d'appliquer les principes du droit dans le quotidien de la classe et de l'école, c'est-à-dire d'articuler la construction des savoirs et l'institution de la loi. On trouvera ici quelques propositions en ce sens.

Sommaire

    • La violence à l'école
  • LES DOUZE PRINCIPES DU DROIT
    • La loi est la même pour tous
    • Nul n'est censé ignorer la loi : à partir de la majorité, civile et pénale
    • Nul ne peut être mis en cause pour un acte dont il n'est pas l'auteur ou le complice
    • Nul ne peut être mis en cause pour un comportement qui ne porte tort, strictement qu'à lui-même
    • Toute infraction entraîne punition et réparation
    • Un mineur est déjà sujet de droit, mais pas encore citoyen
    • Pour une même infraction, un mineur est moins lourdement puni qu'un majeur
    • Nul ne peut se faire justice à soi-même
    • Nul ne peut être juge et partie
    • Le citoyen obéit à la loi parce qu'il la fait avec les autres citoyens
    • L'interdit de la violence ne se discute pas démocratiquement puisqu'il permet la discussion démocratique
    • L'usage de la force n'est légitime que dans deux cas : l'urgence, c'est-à-dire la légitime défense, ou l'assistance à personne en danger, et après épuisement de toutes les voies de droit pour rétablir le droit
  • LES SEPT NIVEAUX DE NORME
    • L'arbitraire personnel, les caractères singuliers
    • La politesse, les coutumes, les habitudes
    • Les rites culturels et religieux
    • Les règles techniques de travail
    • Le fonctionnement social
    • Les déontologies, les codes du droit, civil et pénal
    • Les règles morales et les valeurs
    • Les principes éthiques
  • CINQ PROPOSITIONS
    • L'instance de médiation
    • Evaluation et validation
    • L'élaboration des règlements intérieurs
    • L'organisation des cursus et l'orientation
    • Les enseignants : formation et services
  • CONCLUSION
    • Les enjeux.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/11/2000
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-912587-53-0
  • EAN
    9782912587534
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    96 pages
  • Poids
    0.09 Kg
  • Dimensions
    12,6 cm × 21,5 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Bernard Defrance

Bernard Defrance est professeur de philosophie dans l'enseignement secondaire (lycée Maurice Utillo, France). Engagé dans des associations de défense des droits des habitants (consommation, logement, etc.), il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages sur l'école (aux éditions Syros). Il a participé à des ouvrages collectifs avec Philippe Meirieu, Nicolas Rouche, Alain Bentolila... (aux éditions Nathan, Plon) et collabore également aux Cahiers Pédagogiques et au Journal du Droit des Jeunes.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Le droit dans l'école. Les principes du droit appliqués à l'institution scolaire est également présent dans les rayons