Le beau ténébreux à l'écran

Note moyenne 
Henri Agel - Le beau ténébreux à l'écran.
Le personnage du Beau Ténébreux se rencontre tout au long de la littérature, de Lancelot du Lac au livre de Julien Gracq qui porte ce titre. Mais c'est... Lire la suite
22,35 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 20 novembre et le 21 novembre
En librairie

Résumé

Le personnage du Beau Ténébreux se rencontre tout au long de la littérature, de Lancelot du Lac au livre de Julien Gracq qui porte ce titre. Mais c'est Gérard de Nerval qui en a le mieux dégagé la physionomie dans un sonnet des Chimères : " Je suis le ténébreux, le veuf, l'inconsolé Le prince d'Aquitaine à la tour abolie ". Du Moyen-Age au XXe siècle, ce sera " ce bel homme à l'air sombre et mélancolique " que définit le Dictionnaire. Pour le cinéphile, jaillissent immédiatement des visages issus du Thriller, du Western, du Cinéma romanesque : Humphrey Bogart, Gary Cooper, Marlon Brando, Robert Mitchum pour l'Amérique ; Alain Delon, Charles Boyer, Pierre Blanchar, Laurent Terzieff pour la France. En Italie, Marcello Mastroianni ; en Allemagne, Helmut Berger ; en Suède, Max von Sydow ; en Pologne, Daniel Olbrychski. La persistance et l'universalité du personnage (ou du mythe) sont si fortes, que tout inventaire sera forcément incomplet. Et la subjectivité est ici aussi périlleuse que les caprices de la mémoire. De toute façon, cette recherche serait à reprendre tous les dix ans, tant le type se renouvelle en se perpétuant. A lui seul, Clint Eastwood est aujourd'hui une magnifique incarnation. Aux cinéphiles fervents de compléter, de nuancer. L'auteur les en remercie d'avance.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/02/1998
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7384-6127-1
  • EAN
    9782738461278
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    237 pages
  • Poids
    0.34 Kg
  • Dimensions
    13,3 cm × 21,1 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Henri Agel

Ce livre est le trente-sixième d'Henri Agel, agrégé de Lettres dissident mais brûlant cinéphile. Le précédent, L'incertitude, une constance de la littérature au cinéma, avait déjà paru aux éditons l'Harmattan. Enseignant soucieux d'une culture totalisante, Henri Agel a créé en 1950 le cours de préparation au concours de l'IDHEC (Institut des Hautes Etudes Cinématographiques). Le centre d'intérêt majeur de ses recherches est la permanence et le renouvellement des grands mythes ou des archétypes immémoriaux, tel le " beau ténébreux ".

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
22,35 €