Le bal au Kremlin - Poche

Note moyenne 
Curzio Malaparte - Le bal au Kremlin.
Moscou, 1930: la révolution s'embourgeoise et la haute société communiste s'amuse, avant le bain de sang. En poste dans la capitale soviétique, Malaparte... Lire la suite
7,50 € Neuf
  • Poche
    • Le bal au Kremlin
      Paru le : 12/09/2013
      Expédié sous 7 à 15 jours
      7,50 €
  • Grand format
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 7 octobre et le 14 octobre
En librairie

Résumé

Moscou, 1930: la révolution s'embourgeoise et la haute société communiste s'amuse, avant le bain de sang. En poste dans la capitale soviétique, Malaparte fréquente les soirées élégantes de la nomenklatura : il y croise Boulgakov, Maïakovski désespéré, mais aussi la soeur de Trotski ou la danseuse étoile du Bolchoï, et bien sûr Staline, dont l'ombre plane déjà sur toutes les têtes... La noblesse marxiste de l'URSS, société de parvenus dans ses fastes, avant la chute : tel est le véritable sujet de ce récit.
Derrière les croquis au vif perce l'intuition surprenante, sinon toujours convaincante, du chroniqueur politique et du commentateur de l'Histoire. Fresque entreprise dès la fin de la guerre, mais laissée inachevée, Le Bal au Kremlin reste un des textes marquants de Malaparte. On y retrouve le regard incisif et ironique du grand écrivain, prompt à saisir le grotesque, à deviner l'horreur.

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/09/2013
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-076712-0
  • EAN
    9782070767120
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    178 pages
  • Poids
    0.194 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 19,0 cm × 1,1 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Fresque entreprise dès la fin de la guerre, mais laissée inachevée, Le Bal au Kremlin reste un des textes marquants de Malaparte. On y retrouve le regard incisif et ironique du grand écrivain, prompt à saisir le grotesque, à deviner l'horreur.

À propos de l'auteur

Biographie de Curzio Malaparte

Né en Toscane, Kurt-Erich Suckert (1898-1957), dit Curzio Malaparte, se trouva très vite plongé dans la tourmente du XXe siècle. Engagé dans l'armée dès son adolescence, il sympathisera d'abord avec le fascisme avant de rompre avec Mussolini, qui le déportera aux îles Lipari. Correspondant de presse sur le front de l'Est, il puisera dans son expérience de la guerre le matériau de ses grands livres, Kaputt (1944) puis La peau (1949).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
7,50 €