La vraie nature d'Arlette. Contre-enquête

  • Seuil

  • Paru le : 16/04/1999
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
" Travailleurs, travailleuses... ", la petite employée de banque Arlette Laguiller est devenue une figure politique populaire. La première femme candidate... > Lire la suite
7,60 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 25 mai et le 29 mai
ou
" Travailleurs, travailleuses... ", la petite employée de banque Arlette Laguiller est devenue une figure politique populaire. La première femme candidate à l'élection présidentielle, en 1974, est même entrée dans la cour des grands en dépassant, en 1995, la barre symbolique des 5 %, avec plus de 1600 000 voix. Arlette est une sainte ! Intouchable. Pourtant, derrière la sympathique porte-parole de Lutte ouvrière, se camoufle une organisation trotskiste extrémiste vieille de soixante ans, un micro-parti composé de curieux moines soldats particulièrement disciplinés et dévoués ; la quasi-totalité de ses leaders n'a pas d'enfant. De plus, Arlette dissimule depuis vingt-six ans les véritables dirigeants de son groupuscule ouvriériste, Union communiste de son vrai nom, qui ne sont pas des ouvriers. Surtout, le n°1 depuis plus de quarante-deux ans, le mystérieux Hardy, mène une incroyable double vie puisque, sous sa véritable identité, il a derrière lui une brillante carrière de chef d'entreprises au service de la très capitaliste industrie pharmaceutique.
  • Date de parution : 16/04/1999
  • Editeur : Seuil
  • Collection : contre-enquête
  • ISBN : 2-02-037058-1
  • EAN : 9782020370585
  • Format : Poche
  • Nb. de pages : 137 pages
  • Poids : 0.13 Kg
  • Dimensions : 11,5 cm × 18,1 cm × 1,2 cm

Biographie de François Koch

François Koch est journaliste à L'Express.
François Koch - .
La vraie nature d'Arlette. Contre-enquête
7,60 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK