La Solitude absolue

Gilbert Poncet

(Traducteur)

,

Kwangsou Kwak

(Traducteur)

Note moyenne 
Hyeonseung Kim - La Solitude absolue.
Dans l'univers poétique de Kim, tout disparaît, les êtres et les choses qu'il voulait garder auprès de lui, Dieu qu'il recherchait et croyait un moment... Lire la suite
12,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 8 jours
Livré chez vous à partir du 26 décembre
En librairie

Résumé

Dans l'univers poétique de Kim, tout disparaît, les êtres et les choses qu'il voulait garder auprès de lui, Dieu qu'il recherchait et croyait un moment avoir trouvé et, enfin, lui-même qui s'illusionnait sur la perennité de son propre être, prenant conscience de sa solitude, c'est-à-dire de la survie de celui-ci seul après la disparition de tout autre. On imagine, avec le poète qui anticipe sa propre disparition, un calme et un silence s'étendant sans borne, et où tout disparaît, le grand tout qui s'érige enfin en un Dieu : c'est un Dieu impassible, un Dieu qui ne manifeste ni sentiment ni émotion ni trouble envers les affaires d'ici-bas, qui n'en parle ni n'en juge non plus, qui n'est qu'un silence infini, qu'un calme infini et qui finalement rend vains tous nos efforts, toutes nos actions et oeuvres, et toutes nos joies et tristesses.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/03/2010
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-84242-277-6
  • EAN
    9782842422776
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    126 pages
  • Poids
    0.136 Kg
  • Dimensions
    12,0 cm × 20,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Hyeonseung Kim

Kim Hyeonseung est né le 4 avril 1913 à Pyeongyang, actuellement capitale de la Corée du Nord. Le père de Kim était pasteur. Il passe son enfance à Kwangjou, à l'extrême sud-ouest de la presqu'île de Corée, où le pastorat de son père avait amené sa famille. Après la libération de la Corée sa vie de poète commence enfin à fleurir. Et la gloire vient le chercher : prix littéraires, professorat d'université... Dans ses derniers jours, il était doyen de la Faculté des Lettres de l'Université de Soungsil, université que lui-même avait fréquentée à Pyeongyang dans sa jeunesse, et qui avait été reconstituée à Séoul. Il est mort en 1975.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
12,00 €