La société sans répit - La mobilité comme injonction - Grand Format

Note moyenne 
Pourquoi sommes-nous si avides de mobilité et de changement ? Pourquoi le repos est-il perçu comme illégitime et la surcharge de travail, la norme... Lire la suite
20,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 17 juin et le 24 juin
En librairie

Résumé

Pourquoi sommes-nous si avides de mobilité et de changement ? Pourquoi le repos est-il perçu comme illégitime et la surcharge de travail, la norme ? Pourquoi nous appelle-t-on constamment à être autonomes et proactifs ? Pourquoi la politique, la pédagogie, la justice ou le management se trouvent-ils valorisés par l'ajout du terme "participatif" ? Pourquoi la flexibilité et l'adaptabilité sont-elles érigées en vertus cardinales ? Pourquoi les frontières font-elles partout l'objet de luttes, que l'on veuille les abattre ou les fortifier ? Cet ouvrage sonde nos représentations de l'espace, du temps et de la mobilité, pour révéler l'ampleur du bouleversement de notre rapport au monde qu'elles produisent.
Il en résulte l'émergence d'un "idéal mobilitaire", fondé sur une valorisation de la mobilité pour elle-même, et articulé en quatre impératifs : activité, activation, participation et adaptation. Bien au-delà du domaine des déplacements physiques, cette injonction à la mobilité étend son emprise sur la famille, le travail, les territoires nationaux, les genres, les sexes ou encore la prison, les redéfinissant profondément.
Ce volume propose non seulement des clés pour mieux comprendre les représentations de la mobilité et les normes sociales qui en découlent, mais également une grille d'analyse élargissant considérablement le champ des études de la mobilité.

Caractéristiques

  • Date de parution
    24/01/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-351-0281-4
  • EAN
    9791035102814
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    180 pages
  • Poids
    0.292 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Christophe Mincke est docteur en droit et criminologue. Il dirige le département de criminologie de l'Institut national de criminalistique et de criminologie (Bruxelles) et est professeur à l'université Saint-Louis (Bruxelles). Il étudie les discours légitimant la prison par la mobilité et l'ouverture. Bertrand Montulet est docteur en sociologie. Il a coordonné le groupe de travail international "Mobilités spatiales et fluidités sociales" de 2001 à 2009.
Après avoir été chercheur et enseigné dans des universités belges (UCL, ULB, FUNDP, FUSL), il exerce à la Haute Ecole Charlemagne à Liège.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €