La religion, la liberté, la justice - Un commentaire des Lettres écrites de la montagne de Jean-Jacques Rousseau

Note moyenne 
Bruno Bernardi et Florent Guénard - La religion, la liberté, la justice - Un commentaire des Lettres écrites de la montagne de Jean-Jacques Rousseau.
La publication de l'Emile et du Contrat social a dressé les autorités de l'Europe entière contre Rousseau. A Genève, les deux ouvrages - condamnés... Lire la suite
32,00 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 11 mars et le 17 mars
En librairie

Résumé

La publication de l'Emile et du Contrat social a dressé les autorités de l'Europe entière contre Rousseau. A Genève, les deux ouvrages - condamnés comme " tendant à détruire la religion chrétienne et tous les gouvernements " - sont brûlés le 18 juin 1762. Rousseau abdique sa citoyenneté pour protester contre le traitement qui lui a été infligé. Les Citoyens et Bourgeois portent alors des " représentations " au Petit Conseil qui riposte par la plume de Jean-Robert Tronchin : ce sont les Lettres de la campagne. C'est sur cette longue crise que reviennent les Lettres écrites de la montagne, publiées à la fin 1764. Cette double inscription dans le temps et dans l'espace fait-elle des Lettres une œuvre de circonstances ? C'est ce qu'on a le plus souvent cru : leur prise en compte dans l'interprétation de la pensée de Rousseau reste bien limitée. Pourtant, celui-ci en avait clairement averti : sa personne et la ville de Genève étaient de " petits objets " mais : " la religion, la liberté, la justice ! voilà, qui que vous soyez, ce qui n'est pas au-dessous de vous ". Tels sont bien les enjeux de ce texte doublement exceptionnel : Rousseau y propose une mise au point conjuguée de sa pensée sur la religion et la politique (ce qu'il ne fait nulle part de façon si circonstanciée et équilibrée) et s'y exprime de façon toute nouvelle sur les conditions juridiques de la liberté. Ce volume s'emploie à restituer aux Lettres de la montagne leur place parmi les œuvres majeures de Rousseau.

Sommaire

  • "..
    • J'ai dû me borner à raisonner " : la présentation des traités de 1762
    • Le discours des prosélytes du vicaire et sa contradiction
    • Le christianisme de Jean-Jacques Rousseau
    • Faux délit, peine arbitraire : la procédure en question
    • Rousseau lecteur du Contrat social : la fonction critique des principes
    • Puissance législative et puissance exécutive : la marche vers le despotisme
    • Genève est-elle " bien constituée " ?
    • Droit de représentation et pouvoir négatif : la " garde de la liberté " dans la Constitution genevoise
    • L'interprétation et l'application des lois
    • Les principes de la liberté politique et la Constitution d'Angleterre
    • Genève comme modèle dans la pensée politique de Rousseau
    • Constitutionnalisme et réformation dans les Lettres de la montagne

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/03/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7116-1732-7
  • EAN
    9782711617326
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    320 pages
  • Poids
    0.38 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
32,00 €