La protection constitutionnelle de la liberté individuelle en France et en Espagne

Note moyenne 
Pierre Cambot - La protection constitutionnelle de la liberté individuelle en France et en Espagne.
La consubstantialité de la protection de la liberté individuelle et de l'Etat de droit ne saurait être contestée. A cet égard, la Constitution apparaît... Lire la suite
54,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 novembre et le 27 novembre
En librairie

Résumé

La consubstantialité de la protection de la liberté individuelle et de l'Etat de droit ne saurait être contestée. A cet égard, la Constitution apparaît comme la norme la plus à même d'assumer l'insigne tâche de poser les principes protecteurs de ce droit fondamental. L'examen des Constitutions écrites française et espagnole révèle pourtant que ce potentiel n'a pas été exploité en termes identiques par les pouvoirs constituants respectivement compétents. La lettre de la Constitution française de 1958 se borne, en effet, à régir les rapports institutionnels des principaux intervenants étatiques et ne fait référence qu'en termes sibyllins à la protection de la liberté individuelle. A l'inverse, la Constitution espagnole, parce qu'elle s'inscrit dans le mouvement démocratique qui a profondément bouleversé l'Europe du Sud dans les années 1970, répond à une acception maximaliste de la norme première et octroie un statut privilégié aux droits fondamentaux. Ce profond décalage va toutefois être très largement atténué par la juridiction constitutionnelle française. L'enrichissement de la charte jurisprudentielle par l'intégration des différentes composantes de la liberté individuelle, la mise en exergue de la fonction de l'autorité judiciaire, la promotion de la réserve de la loi et l'encadrement concomitant des habilitations législatives, la proclamation du droit au recours juridictionnel ainsi que l'implication du juge ordinaire dans la mise en œuvre de la jurisprudence constitutionnelle sont quelques uns des fleurons jurisprudentiels à mettre à l'actif du Conseil constitutionnel dans la garantie de ce droit fondamental. Par une démarche véritablement interventionniste, le juge français a ainsi très largement contribué à conférer à la protection constitutionnelle de la liberté individuelle un degré de sophistication proche de celui qui prévaut en Espagne. La péréquation entre les deux ordonnancements n'est cependant pas parfaite. Parmi les insuffisances françaises, il convient d'évoquer l'ambiguïté du statut constitutionnel du parquet dans ses rapports avec la liberté individuelle, l'absence de procédure d'habeas corpus comme le régime constitutionnel des situations de crise qui apparaît autrement moins performant qu'en Espagne. L'ordonnancement espagnol, pour sa part, n'est pas plus exempt de critiques. C'est ainsi que la rétention des étrangers en instance d'expulsion comme le régime des contrôles d'identité ou des titres de séjour ne disposent pas, sur le versant sud des Pyrénées, d'un cadre constitutionnel comparable à celui qui protège les personnes résidant sur le territoire français. En dépit de ces quelques points d'achoppement, force est de reconnaître néanmoins la convergence des ordonnancements considérés dans la protection constitutionnelle de la liberté individuelle.

Sommaire

    • La Constitution assure directement la sauvegarde de la liberté individuelle
    • Une consécration textuelle en Espagne
    • Une consécration principalement jurisprudentielle en France
    • Une proclamation constitutionnelle originellement défaillante
    • Une proclamation constitutionnelle actuellement performante
    • Les dérogations exceptionnelles aux dispositions consacrant la liberté individuelle
    • Les situations justifiant les dérogations à la consécration constitutionnelle
    • Seule la Constitution espagnole énumère les assouplissements tolérés à la force contraignante de la liberté individuelle
    • La conciliation de la liberté individuelle avec les autres valeurs de la Constitution
    • La conciliation de la liberté corporelle avec les autres valeurs de la Constitution
    • La relativité de la liberté de procréer
    • Collectivité et liberté corporelle
    • La conciliation du droit à ne pas être privé de liberté avec les autres valeurs de la Constitution
    • La conciliation du droit à ne pas être privé de liberté avec la protection pénale de l'ordre public
    • La conciliation du droit à ne pas être privé de liberté avec la protection administrative de l'ordre public
    • La conciliation des droits à l'intimité et à l'honneur avec les autres valeurs de la Constitution
    • La conciliation générale du droit à l'intimité avec les autres valeurs de la Constitution
    • La conciliation des libertés d'information et d'expression et des droits à l'intimité et à l'honneur
    • La conciliation de la liberté d'aller et de venir avec les autres valeurs de la Constitution
    • L'entrée sur le territoire national
    • Le séjour sur le territoire
    • La sortie du territoire national
    • La Constitution assure indirectement la sauvegarde de la liberté individuelle
    • La Constitution confie la sauvegarde de la liberté individuelle à des normes relais
    • Une garantie traditionnelle, la loi
    • La loi, source naturelle du développement de la liberté individuelle
    • L'immixtion de l'exécutif dans la mise en œuvre de la liberté individuelle
    • Une garantie en expansion, le droit international
    • Seul le juge français prend en compte la norme internationale en tant que norme autonome
    • Une norme internationale prise en tant que fondement du droit interne dans les deux pays
    • La Constitution confie la sauvegarde de la liberté individuelle au juge ordinaire
    • Le juge ordinaire et les atteintes légitimes à la liberté individuelle
    • La nécessaire garantie judiciaire de la liberté individuelle
    • La nécessaire efficacité de la garantie judiciaire de la liberté individuelle
    • Le juge ordinaire et les atteintes illégitimes à la liberté individuelle
    • La détermination du juge compétent pour connaître des atteintes indues à la liberté individuelle
    • Les techniques de protection de la liberté individuelle

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/02/1998
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7178-3549-0
  • EAN
    9782717835496
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    513 pages
  • Poids
    0.805 Kg
  • Dimensions
    15,7 cm × 24,1 cm × 3,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Pierre Cambot

Pierre CAMBOT est maître de conférences à la Faculté de droit de l'université de Pau et des Pays de l'Adour. Il enseigne principalement le droit constitutionnel et le droit de la fonction publique et mène ses activités de recherches au sein de l'Institut d'études juridiques ibériques et ibérico-américaines.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
54,00 €