La présomption d'innocence - Tome 4

Edition 2003-2004

Note moyenne 
Stamatios Tzitzis et Bjarne Melkevik - La présomption d'innocence - Tome 4.
La présomption d'innocence ne forme pas seulement un des principes de notre droit pénal en même temps qu'un des droits de l'homme depuis plus de deux... Lire la suite
46,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 17 juin et le 24 juin
En librairie

Résumé

La présomption d'innocence ne forme pas seulement un des principes de notre droit pénal en même temps qu'un des droits de l'homme depuis plus de deux siècles. Elle est aussi un des thèmes de débat les plus permanents et un des chantiers législatifs les plus récurrents de la Ve République. Rares sont pourtant les études qui lui sont consacrées. Malgré les travaux suscités par la préparation de la lai du 15 juin 2000 sur la présomption d'innocence, il n'existe toujours pas - sauf erreur - de traité ni de monographie sur le sujet ! A défaut de combler ces lacunes, l'ensemble des études réunies dans le dossier de ce quatrième volume des Essais de philosophie pénale et de criminologie voudrait apporter au débat ce qui lui a peut-être le plus manqué, à savoir le recul - historique, philosophique, sociologique voire parfois analytique. L'ouvrage s'adresse à tous ceux - étudiants, justiciables mais aussi gens de robe, de presse ou de plume - que l'univers criminel concerne ou passionne comme à tous ceux qui souhaitent comprendre les tenants et aboutissants théoriques et techniques de quelques récentes " affaires " -nationales (Alègre , fabricants accusés d'empoisonner les abeilles) ou internationales (Pinochet ; détenus de Guantananto).

Sommaire

  • LA PRÉSOMPTION D'INNOCENCE
    • Innocence, destin et culpabilité : de l'Oedipe Roi au droit par Bjarn Melkevik, professeur à l'Université de Laval (Québec)
    • La présomption d'innocence et la charge de la preuve en droit romain par Elodie Bauzon, doctorante, agrégée de l'Université
    • Les critères de la présomption d'innocence au XVIIIe siècle : de l'objectivité des preuves à la subjectivité du juge par Guillaume Bernard, docteur en droit, chargé de cours à Paris XIII
    • Une pesée utilitariste de la présomption d'innocence par Jean-Pierre Clero, professeur à l'Université de Rouen
    • La présomption d'innocence dans le Fondement du droit naturel (1796) de Fichte : un droit politique par Jean-Christophe Goddard, professeur à l'Université de Poitiers
    • Présomption d'innocence et stéréotypes sociaux : quand deux mères sont accusées d'infanticide par Yvonne Pozo, chercheur (EHESS) et Paola Rebughini, chercheur
    • Le profilage des criminels est-il un danger pour la présomption d'innocence ? par François Falletti, procureur général près la Cour d'appel de Lyon
    • La présomption d'innocence en droit interne et international sur quelques évolutions récentes par A
    • de Raulin, professeur à l'Université d'Artois
    • La présomption d'innocence et le juge aujourd'hui par Catherine Samet, juge d'instruction au Tribunal de grande instance de Nanterre, chargée de cours à l'Institut de Criminologie (Panthéon Assas, Paris II)
  • DOSSIER DE CRIMINOLOGIE : L'ANALYSE CRIMINELLE ET LE PROFILAGE
    • Analyse criminelle et terminologie : bilan comparatif et critique par Dominique-Henri Matagrin, magistrat
    • Analyse criminelle : les doutes d'un expert par Michèle Agrapart, psychocriminologne, expert près la Cour d'appel de Paris
    • Les rapports du profilage criminel et de la criminologie par Raymond Gassin, professeur honoraire à l'Université d'Aix-Marseille III
    • Analyse criminelle et profilage : preuves et aide à l'enquête par Jacques-Charles Fombonne, commandant de la Gendarmerie nationale
  • PHILOSOPHIE DU DROIT : ESSAIS DIVERS
    • Philosophie pétale et philosophie du droit pénal : essai de clarification par StamatiosTzitzis, directeur de recherches au CNRS
    • Crise de la peine, utilitarisme et évangélisme : paradoxes et ambiguïtés du refus de la " fonction rétributive " par Jean-Pierre Airut, journaliste, chargé de cours à l'Université de Paris XIII
    • Entre Etat et société : la police comme " basse " politique par Hélène L'Heuillet, maître de conférence à l'Université de Paris IV
    • Du risque à la précaution : le cas des biotechnologies par Stéphane Bauzon, chargé de recherches à l'Université de Rome, Tor Vergata
    • La science du droit comme savoir rhétorico-topique : considérations critiques à partir de l'exposé de Théodore Vehweg, par Renato Rabbi-Baldi Cabanillas, professeur à l'Université australe (Argentine)

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Parmi les collaborateurs de ce volume - qui consacre également un dossier de criminologie à la technique du " profilage " et publie quelques essais sur la fonction politique de la police, les origines " evangélico-utilitaristes " de la crise de la peine ou la différence entre la philosophie pénale et la philosophie du droit pénal -, on trouve des spécialistes de la criminologie (Raymond Gassin, professeur honoraire à l'Université d'Aix-Marseille III), du droit (A. de Raulin, professeur à l'Université d'Artois) et de l'histoire de la pensée (Jean-Pierre Clero, professeur à l'Université de Rouen, Jean-Christophe Goddard, professeur à l'Université de Poitiers ou Stamatios Tzitzis, directeur de recherches au CNRS) aussi bien que des praticiens comme François Falletti, procureur général près la Cour d'appel de Lyon, Dominique-Henri Matagrin, magistrat ou Catherine Samet, juge d'instruction au Tribunal de grande instance de Nanterre et un journaliste spécialisé (Jean-Pierre Airut).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
46,00 €