La mondialisation est-elle une fatalité ? - Actes du 5e colloque subsidiariste de l'Alliance sociale, 4 mars 2006

Note moyenne 
Benjamin Guillemaind et Georges Jacovlev - La mondialisation est-elle une fatalité ? - Actes du 5e colloque subsidiariste de l'Alliance sociale, 4 mars 2006.
La mondialisation marchande est souvent présentée comme le résultat inéluctable de l'évolution des techniques. L'humanité trouverait son achèvement... Lire la suite
15,50 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 11 mars et le 17 mars
En librairie

Résumé

La mondialisation marchande est souvent présentée comme le résultat inéluctable de l'évolution des techniques. L'humanité trouverait son achèvement dans l'individu absorbé dans un système d'économie planétaire. Le marché unique uniformise cultures, traditions, modes de vie, habitat et nourriture... marché planifié par les organismes mondiaux : OMC, FMI, FAO... Il est aisé d'en constater les méfaits : financiérisation, concurrence illimitée, perte des emplois, atteintes à l'environnement, à la qualité de l'alimentation, déracinement, abolition des frontières et des Etats, délocalisations, paupérisation... L'homme est dépassé par des techniques qu'il ne maîtrise plus. La doctrine sociale chrétienne offre pourtant une alternative, où le Bien Commun se substitue à l'individualisme grégaire et instaure une économie à la mesure de l'homme. Pour sortir de l'alternance infernale entre le libéralisme et le socialisme, ce 5e colloque subsidiariste de l'Alliance Sociale (4 mars 2006) aborde la question des métiers, branches professionnelles, organisations industrielles et commerciales, ententes, émissions monétaires, et de l'agriculture, pour une démocratie respectueuse des communautés naturelles : famille, métier, université, province, nation...

Sommaire

    • Mondialisme et mondialisation, ou l'écrasement de la personne et des peuples
    • Christianisme et Eucharistie face à la mondialisation
    • Branches professionnelles, protection pour le travail ?
    • Entente commerciale et libre concurrence
    • Nomadisme et enracinement : les nouveaux enjeux économiques, commerciaux et financiers
    • L'agriculture face au mondialisme
    • Le catholicisme social, un projet de société face au capitalisme mondialisé et au socialisme technocratique

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-916727-04-2
  • EAN
    9782916727042
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    93 pages
  • Poids
    0.14 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,0 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Benjamin Guillemaind est Président de " Sauvegarde et Promotion des Métiers ", Vice-président de l'Alliance Sociale, Animateur du " Journal des Artisans ". Auteur de Libéralisme, socialisme, deux frères ennemis face à la doctrine sociale de l'Eglise (Ed. Téqui).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

La mondialisation est-elle une fatalité ? - Actes du 5e colloque subsidiariste de l'Alliance sociale, 4 mars 2006 est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
15,50 €