La latence, période et processus - Grand Format

Note moyenne 
La latence est décrite par Freud en 1905 comme une période de développement au sortir des turbulences des conflits oedipiens durant laquelle de nombreuses... Lire la suite
24,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 1 février et le 3 février
En librairie

Résumé

La latence est décrite par Freud en 1905 comme une période de développement au sortir des turbulences des conflits oedipiens durant laquelle de nombreuses opérations psychiques soutiennent l'organisation du Moi de l'enfant. Cette notion reste d'une grande actualité en clinique infantile, interrogeant les différentes formes d'excitations, difficultés d'apprentissage, troubles du comportement, etc. des enfants d'âge scolaire.
Elle soutient un entre-deux qui favorise des mouvements d'attente, de suspension, de remaniements et de réorganisation avant l'adolescence. Elle est au coeur de la définition de l'instauration en deux phases de la sexualité humaine et donc de l'après-coup en psychanalyse, cette causalité si singulière en deux temps qui ouvre l'accès à la sexualité génitale et éclaire dans le processus adolescent le passage vers l'âge adulte.
Cette seconde latence se révèle parfois critique comme en témoigne la difficulté de certains jeunes adultes à s'autonomiser. Enfin, elle concerne le fonctionnement mental dans son ensemble, alliage de mouvements psychiques favorisant un processus de subjectivation et au-delà, toute trajectoire symbolisante. La latence garantit, dès lors, un équilibre topique, dynamique et économique au sein même de l'organisation du fonctionnement mental.

Caractéristiques

  • Date de parution
    19/05/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-13-079546-9
  • EAN
    9782130795469
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    184 pages
  • Poids
    0.196 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 19,1 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

La latence est décrite par Freud en 1905 comme une période de développement au sortir des turbulences des conflits oedipiens durant laquelle de nombreuses opérations psychiques soutiennent l'organisation du Moi de l'enfant. Cette notion reste d'une grande actualité en clinique infantile, interrogeant les différentes formes d'excitations, difficultés d'apprentissage, troubles du comportement, etc. des enfants d'âge scolaire.
Elle soutient un entre-deux qui favorise des mouvements d'attente, de suspension, de remaniements et de réorganisation avant l'adolescence. Elle est au coeur de la définition de l'instauration en deux phases de la sexualité humaine et donc de l'après-coup en psychanalyse, cette causalité si singulière en deux temps qui ouvre l'accès à la sexualité génitale et éclaire dans le processus adolescent le passage vers l'âge adulte.
Cette seconde latence se révèle parfois critique comme en témoigne la difficulté de certains jeunes adultes à s'autonomiser. Enfin, elle concerne le fonctionnement mental dans son ensemble, alliage de mouvements psychiques favorisant un processus de subjectivation et au-delà, toute trajectoire symbolisante. La latence garantit, dès lors, un équilibre topique, dynamique et économique au sein même de l'organisation du fonctionnement mental.

À propos des auteurs

Jacques Angelergues, Claire Maurice et Anne Tirilly, avec les contributions de Emmanuelle Chervet, Laurent Danon-Boileau, René Diatkine, Kalyane Fejtö, Florent Haussier, Simruy lkiz, Rémy Puyuelo, Florence Quartier, Dominique Suche Eva Weil et Nathalie Zilkho.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

24,00 €