La Laideur se vend mal - Poche

Note moyenne 
Raymond Loewy - La Laideur se vend mal.
Depuis la plus tendre enfance, Raymond Lowy rêve de locomotives, d'automobiles, de navires. Agé de quinze ans, "il donne son coeur à douze magnifiques... Lire la suite
13,90 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 25 janvier
En librairie

Résumé

Depuis la plus tendre enfance, Raymond Lowy rêve de locomotives, d'automobiles, de navires. Agé de quinze ans, "il donne son coeur à douze magnifiques créatures" : ce sont douze locomotives d'un entrepôt du P.L.M. Il quitte l'Europe pour New York entre les deux guerres. Ses premières impressions, nous les trouvons dans ce livre écrit trente ans plus tard. "On fabriquait à tort et à travers ascenseurs, moulins à café, grues mécaniques, etc., avec pour seule préoccupation que "ça marche".
Quand vint l'ère de la production en masse, le pays fut inondé de produits souvent de bonne qualité, mais disgracieux et coûteux.. "Raymond Lowy, d'abord étalagiste, crée bientôt une profession : celle d'"esthéticien industriel", et entreprend une croisade contre la laideur, le bruit, l'encombrement, le gâchis en matières premières et en main-d'oeuvre. Son principe ? Donner à toute chose une apparence parfaite liée à un fonctionnement parfait.
Son idée fixe ? L'harmonie, qu'il s'agisse d'une locomotive, du mariage, d'une boîte de conserve ou des rapports humains.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/09/2006
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-072013-6
  • EAN
    9782070720132
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    414 pages
  • Poids
    0.46 Kg
  • Dimensions
    9,9 cm × 16,2 cm × 2,6 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

"Il faut être une oeuvre d'art ou en porter une" , disait Oscar Wilde. Raymond Loewy (1893-1986), tenu pour le fondateur du design industriel, a fait sien cet aphorisme. Depuis la plus tendre enfance, il rêve de locomotives, d'automobiles, de navires. Agé de quinze ans, "il donne son coeur à douze magnifiques créatures" : ce sont douze locomotives d'un entrepôt du P. L. M. Il quitte l'Europe pour New York entre les deux guerres.
Ses premières impressions, nous les trouvons dans ce livre écrit trente ans plus tard. "On fabriquait à tort et à travers ascenseurs, moulins à café, grues mécaniques, etc, avec pour seule préoccupation que "ça marche". Quand vint l'ère de la production en masse, le pays fut inondé de produits souvent de bonne qualité, mais disgracieux et coûteux". Raymond Loewy, d'abord étalagiste, crée bientôt une profession : celle d' "esthéticien industriel" , et entreprend une croisade contre la laideur, le bruit, l'encombrement, le gâchis en matières premières et en main-d'oeuvre.
Son principe ? Donner à toute chose une apparence parfaite liée à un fonctionnement parfait. Son idée fixe ? L'harmonie, qu'il s'agisse d'une locomotive, du mariage, d'une boîte de conserve ou des rapports humains.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
13,90 €