La grimace - Poche

Note moyenne 
Heinrich Böll - La grimace.
" Je suis clown. Désignation professionnelle : " artiste comique. " Ainsi s'exprime Hans Schnier, rejeton d'une famille protestante allemande qui, depuis... Lire la suite
7,40 € Neuf
  • Poche
    • La grimace
      Paru le : 27/08/1997
      Expédié sous 4 à 8 jours
      7,40 €
  • Grand format
    • La grimace
      Paru le : 01/05/1964
      Actuellement indisponible
      19,20 €
Expédié sous 4 à 8 jours
Livré chez vous entre le 11 décembre et le 16 décembre
En librairie

Résumé

" Je suis clown. Désignation professionnelle : " artiste comique. " Ainsi s'exprime Hans Schnier, rejeton d'une famille protestante allemande qui, depuis sa dixième année, n'a pas cédé d'un pouce aux hypocrisies de la société allemande. Vagabond de l'après-guerre, il évoque la figure de Marie, seule femme qu'il ait jamais désirée, et qui l'a quitté pour mener une vie d'une consternante banalité. Il relate sa propre déchéance, et fustige les protestants, les catholiques, les athées, les collaborateurs passifs du régime hitlérien reconvertis dans les œuvres de charité ; la bourgeoisie allemande de l'ère Adenauer, et tous les modus vivendi adoptés par un peuple pour étouffer la violence de sa propre histoire.

Caractéristiques

  • Date de parution
    27/08/1997
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-02-032368-0
  • EAN
    9782020323680
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    282 pages
  • Poids
    0.15 Kg
  • Dimensions
    10,9 cm × 18,1 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Heinrich Böll

Heinrich Böll naît à Cologne le 21 décembre 1917 dans une famille bourgeoise catholique qui lui inculque la haine du nazisme. Bien qu'il se déclare réfractaire au service militaire, il est, au printemps 1939, convoqué pour une " courte période " qui s'achève en 1945. De retour dans sa ville natale, il se fait connaître par ses premières nouvelles, adhère au Groupe 47 et s'impose comme le chef de file des écrivains allemands de la génération d'après-guerre. Plusieurs recueils d'essais, une centaine de nouvelles, une douzaine de romans marquent sa carrière littéraire, ainsi qu'un nombre important de distinctions et de prix, dont en France, en 1955, le prix du Meilleur livre étranger pour Les Enfants des morts et en 1972, le prix Nobel de littérature. Heinrich est mort le 16 juillet 1985.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
7,40 €