La femme pauvre au XIXème siècle. Tome 1, 1866, Condition économique

Note moyenne 
Julie-Victoire Daubié - .
Le 17 août 1861, Julie-Victoire Daubié devenait la première bachelière de France. A trente-sept ans, elle réalisait ainsi elle-même son vœu d'égalité... Lire la suite
21,20 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 19 août et le 26 août
En librairie

Résumé

Le 17 août 1861, Julie-Victoire Daubié devenait la première bachelière de France. A trente-sept ans, elle réalisait ainsi elle-même son vœu d'égalité entre hommes et femmes dans l'enseignement et le travail. La Femme pauvre au XIXe siècle, paru en 1866 et 1869, exprime de façon novatrice sa préoccupation majeure : la condition économique, morale et politique de la femme. De ce fait, cet ouvrage, un des premiers du genre écrits par une femme, est avant tout le fruit d'une formidable enquête et il offre une mine de renseignements aux historiens d'aujourd'hui. Mais surtout, et c'est nouveau, il propose de nombreuses solutions - inédites, cherchées dans le passé ou à l'étranger- pour améliorer la vie des femmes et les sortir de la misère. Selon Michelle Perrot, Julie-Victoire Daubié est une vraie pionnière de la science du malheur des femmes : " Elle est la première à faire des femmes un objet d'investigation et à montrer la spécificité de la pauvreté féminine. " Tout cela dans un style percutant et passionné qui donne à ce livre toute sa vie. Cette seconde édition de La Femme pauvre au XIXe siècle est présentée par Agnès Thiercé ; cet ouvrage, depuis longtemps épuisé et inaccessible au public, permettra de redonner à Julie-Victoire Daubié sa place dans l'Histoire.

Sommaire

    • Causes de paupérisme
    • Travail manuel, à domicile, à l'atelier, réformes à tenter
    • La domesticité
    • Moyens d'améliorations
    • Enseignement primaire
    • Enseignement secondaire ; Législation ; pensionnats séculiers et conventuels ; Inspection des écoles de filles
    • Les sous-maîtresses ; Professorat à domicile
    • Nécessité de créer un enseignement secondaire aux jeunes filles
    • Participation des femmes à l'enseignement universitaire ; Appréciation de l'instruction secondaire fondée par M Duruy
    • Coup d'œil sur l'instruction primaire, secondaire et professionnelle des jeunes filles dans les deux mondes
    • Postes, contributions directes et indirectes : timbre, imprimerie impériale, archives, télégraphes, chemin de fer

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
21,20 €