LA FABRIQUE DE L'OPINION. Une histoire sociale des sondages

Note moyenne 
La question de l'opinion publique - de sa puissance, de sa mesure et de son contrôle - hante le gouvernement des sociétés occidentales depuis la fin... Lire la suite
28,30 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 29 octobre et le 6 novembre
En librairie

Résumé

La question de l'opinion publique - de sa puissance, de sa mesure et de son contrôle - hante le gouvernement des sociétés occidentales depuis la fin du XVIIIè siècle. Intellectuellement, elle mène au cœur des contradictions de la pensée démocratique. Tout à la fois vénérée et redoutée, écoutée et dénigrée, elle s'est imposée très tôt aux élites politiques et savantes comme une énigme à résoudre autant que comme un risque à domestiquer. Cette " force impalpable comme le vent " qu'évoquait encore à la fin du siècle dernier un publiciste anglais se matérialise aujourd'hui à nos yeux sous la forme presque exclusive du sondage. Une telle révolution dans nos manières de penser le nombre, en statistique et en politique, n'a paradoxalement jamais fait l'objet d'une véritable histoire. A l'heure où chaque élection importante semble devoir tourner au procès des sondages, ce livre voudrait revenir sur les origines de ce phénomène et comprendre comment cette improbable statistique de l'opinion a fini par s'imposer comme une composante majeure de notre univers démocratique. En exhumant les débats passionnés qui ont jalonné la naissance des enquêtes d'opinion, en revenant sur les pas de ses pères fondateurs, en reconstituant avec précision le récit de l'avènement de cet instrument, en s'interrogeant sur la spécificité du rapport que la France entretient avec les sondages, l'auteur veut inviter à réfléchir aux implications politiques de cette invention.

Sommaire

    • Les métamorphoses de l'opinion publique
    • Les deux corps du peuple
    • Fragments d'histoire de l'opinion publique
    • L'opinion publique introuvable
    • Philosophie et praxis de l'opinion publique avant les sondages
    • Une figure politiquement instable
    • Une croyance socialement fondée
    • Un objet scientifiquement insaisissable
    • L'opinion publique et ses porte-parole
    • La naissance d'une nouvelle réalité politique
    • La genèse d'un savoir
    • La mobilisation de la démocratie
    • Le ralliement de l'Université
    • La victoire d'une industrie
    • L'importation des sondages d'opinion
    • Une conversion impossible ? L'entrée en scène
    • La mise à l'épreuve
    • La recherche d'un public
    • La diffusion des sondages d'opinion en France
    • Une conversion différée
    • Une mesure éprouvée
    • Une mesure dispersée
    • Une mesure scientifiquement établie
    • Le triomphe des sondages en France
    • Une conversion spectaculaire
    • Une victoire retardée
    • Un retournement rapide
    • Un triomphe partiel ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    25/02/1998
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-02-029697-7
  • EAN
    9782020296977
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    602 pages
  • Poids
    0.69 Kg
  • Dimensions
    14,6 cm × 22,1 cm × 2,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Loïc Blondiaux

Loïc Blondiaux, né en 1962, est maître de conférences en science politique à l'université de Paris Lille II.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,30 €