La couleur et le sang. Doctrines racistes à la française

Note moyenne 
Depuis environ cinq siècles, le mythe du " sang pur ", l'imaginaire autour de la couleur de la peau, les croyances sur la transmission héréditaire... Lire la suite
12,20 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 18 décembre et le 21 décembre
En librairie

Résumé

Depuis environ cinq siècles, le mythe du " sang pur ", l'imaginaire autour de la couleur de la peau, les croyances sur la transmission héréditaire à l'identique des caractères physiques et mentaux, la hantise des mésalliances et des métissages, les tentatives de classer et de hiérarchiser les " variétés " de l'espèce humaine, les représentations et les légitimations de l'exploitation, de la ségrégation ou de l'élimination, se sont à la fois succédé et croisés. Mais c'est au cours du XIXe siècle qu'apparaissent des doctrines racistes, véritables conceptions racialistes du monde, inscrivant le schème de la " lutte des races " dans la philosophie de l'Histoire et dans la science sociale naissante. La " race " fonctionne comme un dépôt idéal que l'on se donne pour tâche de préserver ou de conserver, de transmettre ou de " purifier ", d'améliorer ou de " régénérer " , quand on ne le considère pas comme perdu. Pierre-André Taguieff distingue et analyse ici les quatre principaux types de systèmes de pensée fondés sur l'idée de race, qui furent élaborés en France au XIXe siècle et au début du XXe : le racialisme pessimiste fondateur d'une philosophie décadentielle de l'Histoire (Arthur de Gobineau), le racialisme évolutionniste couplé avec le " darwinisme social " de style " libéral " (Gustave Le Bon), le nationalisme ethno-racial inséparable de l'antisémitisme politique moderne (Edouard Drumont, Jules Soury et Maurice Barrès), et le racialisme eugéniste à visée " socialiste " (Georges Vacher de Lapouge). La mise en œuvre de certains de leurs projets de défense et de conservation, d'amélioration ou de refonte de l'ordre socio-politique atteindra son stade suprême de barbarie dans les années trente et quarante du XXe siècle.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/02/2002
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-84205-640-X
  • EAN
    9782842056407
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    326 pages
  • Poids
    0.445 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 19,0 cm × 2,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Pierre-André Taguieff

Philosophe, politologue et historien des idées, Pierre-André Taguieff est directeur de recherche au CNRS (Cévipof) et enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris. Il publie simultanément La Nouvelle Judéophobie (Mille et une nuits).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
12,20 €