LA CONDITION DEMOCRATIQUE. Justice, exclusion et vérité

Note moyenne 
Jacques Poulain - .
Avant de désigner le régime politique qui porte son nom, la démocratie a trait à la condition de vie en société de l'homme. l'inscription de la... Lire la suite
10,45 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 octobre et le 25 octobre
En librairie

Résumé

Avant de désigner le régime politique qui porte son nom, la démocratie a trait à la condition de vie en société de l'homme. l'inscription de la pensée dans le langage voue en effet ce dernier à explorer sa condition démocratique somme conditions de vie : ses expériences scientifiques, sociales et culturelles s'appuient sur un partage avec autrui de son jugement de vérité. Les démocraties néolibérales exploitent cette condition en soumettant l'homme lui-même à une expérimentaiton totale. Mais elles évoquent un consensus aveugle pour éviter de juger l'injustice et l'exclusion qu'elles sécrètent. Comment rétablir, dans la condition sociale et politique, la puissance de ce jugement de vérité neutralisé d'emblée par cet abus néolibérale du consensus ? En reconnaissant d'abord l'erreur philosophique qui anime cette expérimentation : il est faux que l'homme ait à se guérir de lui-même comme s'il était, comme être de désir, de passions et d'intérêts, l'ennemi de lui-même et d'autrui comme esprit. L'usage expérimental que l'on fait des institutions juridiques, morales et politiques repose pourtant encore sur cette erreur. En établissant ensuite comment l'usage même du jugement de vérité survit à son refoulement néolibéral. Car ce jugement n'advient pas seulement dans un temps second de la réflexion, mais il engendre les mondes sociaux de connaissance, de jouissance et d'action dont ont besoin les hommes, en substituant aux échecs qu'ils rencontrent, l'invention de nouvelles harmonies affectives, cognitives, pratiques et consommatoires. C'est ainsi également que le partage démocratique de la vérité nous fait toujours déjà surmonter l'injustice et l'exclusion néolibérales : en renouvelant sans cesse l'horizon de justice d'une démocratie du jugement dans le monde économique et culturel tout en nous faisant partager historiquement la vérité éthico-politique de ce jugement dans les institutions.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/05/1998
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7384-6570-6
  • EAN
    9782738465702
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    85 pages
  • Poids
    0.13 Kg
  • Dimensions
    13,3 cm × 21,3 cm × 0,9 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jacques Poulain

Titulaire de la chaire UNESCO de philosophie de la culture et des institutions (à vocation européenne), Jacques Poulain enseigne à l'université Paris VIII. Il a publié l'âge pragmatique (l'Harmattan, 1993), La loi de vérité (L'Harmattan, 1993) ainsi que des recueils collectifs, l'identité philosophique européenne (l'Harmattan, 1993), Qu'est-ce que la justice ? (Presses Universitaires de Vincennes, 1996), Penser, au présent et guérir de la guerre et juger la paix (L'Harmattan, 1998). Il publie dans cet ouvrage la leçon inaugurale de sa chaire, précédée de l'allocution d'ouverture prononcée par Patrice Vermeren.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
10,45 €