La calomnie, un philosophème humaniste - Pour une préhistoire de l'herméneutique

Note moyenne 
La calomnie est la falsification volontaire du discours d'autrui : elle fait dire à quelqu'un ce qu'il n'a pas dit. A la Renaissance, lorsque la grammaire... Lire la suite
20,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 7 décembre et le 8 décembre
En librairie

Résumé

La calomnie est la falsification volontaire du discours d'autrui : elle fait dire à quelqu'un ce qu'il n'a pas dit. A la Renaissance, lorsque la grammaire se transforma en philologie, la calomnie devint un «philosophème», l'unité focale d'un réseau de notions et de problèmes, exprimant la nouvelle conscience des écarts entre la pensée, son expression dans une langue historique et sa communication.
Contre les lectures fautives, le philologue rétablit le sens authentique des oeuvres du passé. Par son pouvoir de miner la crédibilité d'autrui, la calomnie fut également un objet de réflexion politique et religieuse, incitant même Botticelli à en donner une représentation picturale. Cet essai se propose d'analyser les dispositifs de la calomnie, ainsi que ses effets et ses remèdes, dans ses lieux historiques d'apparition.
Ainsi, après avoir examiné l'émergence de la calomnie à la Renaissance, on en étudiera la réélaboration dans la défense de Descartes contre ceux qui l'accusaient d'hérésie. Le problème humaniste de la communication se transforme ici dans celui de la juste compréhension des idées et dans l'examen des passions négatives et les vertus qui les contrecarrent, notamment la générosité. Si ces éléments constituent la préhistoire de l'herméneutique, l'étude de l'herméneutique générale du XVIIe-XVIIIe siècle, visant à contrer les calomnies de l'interprète malicieux, en représente sa première forme.
On verra enfin comment la calomnie fut réduite ensuite à la médisance.

Sommaire

  • LA CALOMNIE HUMANISTE : LA FALSIFICATION DES ŒUVRES
    • Valla : langue et falsification
    • Calomnie, mensonge et crédulité
    • Poliziano : grammaire et philosophie
  • L’ART DE LA CALOMNIE : PEINDRE LE FAUX
    • La représentation de la calomnie : politique et peinture
    • Botticelli : quand médire, c’est voir
    • Apelle rediuiuus
  • MALILCE ET EQUITE
    • Descartes : le désarroi du philosophe
    • La maîtrise des passions
    • Herméneutique et logique

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/08/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7574-0953-4
  • EAN
    9782757409534
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    173 pages
  • Poids
    0.246 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 20,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

La calomnie est la falsification volontaire du discours d'autrui ? : elle fait dire à quelqu'un ce qu'il n'a pas dit. A la Renaissance, lorsque la grammaire se transforma en philologie, la calomnie devint un "?philosophème ?", l'unité focale d'un réseau de notions et de problèmes, exprimant la nouvelle conscience des écarts entre la pensée...

À propos de l'auteur

Biographie de Fosca Mariani Zini

Fosca Mariani Zini Maître de conférences en philosophie à Lille, chercheur du Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance (CESR -Tours). Ses domaines de recherches portent sur la philosophie latine à Rome, la philosophie médiévale et humaniste, le platonisme et le néoplatonisme.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

La calomnie, un philosophème humaniste - Pour une préhistoire de l'herméneutique est également présent dans les rayons

20,00 €