L'Uruguay, une nation d'Extrême-Occident au miroir de son histoire indienne - Grand Format

Note moyenne 
L'Uruguay, dont le nom est d'origine guaraní, est un des rares pays d'Amérique à ne pas reconnaître d'Indiens sur son territoire. Pourtant, depuis... Lire la suite
40,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 août et le 4 septembre
En librairie

Résumé

L'Uruguay, dont le nom est d'origine guaraní, est un des rares pays d'Amérique à ne pas reconnaître d'Indiens sur son territoire. Pourtant, depuis 1980, des groupes revendiquent leur ascendance et même leur identité charrúa. Selon l'Histoire officielle, cette ethnie aurait disparu au cours du XIXe siècle, à la suite notamment du massacre de Salsipuedes (1831), première opération militaire menée un an à peine après la première constitution uruguayenne.
L'image actuelle de l'Indien s'est construite à la fin du XIXe siècle à partir de projections européennes et créoles, au service d'un nationalisme qui occultaient les derniers Amérindiens et surtout leur métissage avec les colons. La nation Uruguay se construit alors suivant l'image mythique d'un Extrême-Occident où, selon l'adage, "tous descendraient du bateau". Avec les années 1960, de nouveaux discours identitaires sur l'Indien et le métissage firent leur apparition.
Passés sous silence pendant la dictature (1973-1985), ils se transformèrent après celle-ci en revendications identitaires ethniques, dans un nouveau contexte politique et mémoriel, aussi bien local que global. A l'heure où l'on s'interroge sur les constructions identitaires et sur le rôle de la mémoire et de l'histoire dans ces processus, ce travail analyse la relation entre l'Etat et l'Indien, en essayant de comprendre les places respectives de l'oubli et des constructions mémorielles à la fois chez les individus (terrain) et dans l'Histoire officielle (archives).
A travers l'observation des processus en jeu dans l'émergence des groupes néo- charrúas, on constate que l'objet des manipulations historiques dépasse les seuls Indiens et nous révèle des pans entiers de la construction d'un Etat moderne : l'Uruguay.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/04/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-343-12913-6
  • EAN
    9782343129136
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    394 pages
  • Poids
    0.674 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 2,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Dario Arce Asenjo

Darío Arce Asenjo est docteur en anthropologie (Paris 3 Sorbonne - IHEAL) et auteur-réalisateur de films documentaires. Né à Montevideo, ses recherches portent essentiellement sur la mémoire et les processus de métissages. Il a publié plusieurs articles traitant de l'histoire amérindienne et afro-uruguayenne, ainsi que deux films sur ces sujets : Les derniers Charrias ou quand le regard emprisonne, 2003, et Le Candombe Afro-uruguayen, 2003.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
40,00 €