L'ONU en Haïti depuis 2004 - Ambitions et déconvenues des opérations de paix multidimensionnelles

Note moyenne 
Namie Di Razza - L'ONU en Haïti depuis 2004 - Ambitions et déconvenues des opérations de paix multidimensionnelles.
Les missions de paix déployées par l'ONU peuvent-elles véritablement être considérées comme la panacée indiscutable pour une résolution durable... Lire la suite
23,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 octobre et le 24 octobre
En librairie

Résumé

Les missions de paix déployées par l'ONU peuvent-elles véritablement être considérées comme la panacée indiscutable pour une résolution durable des conflits ? Par une nouvelle stratégie de maintien de la paix, fondée sur des opérations dites " intégrées ", les Nations Unies veulent désormais se donner les moyens de construire une paix multidimensionnelle, dans une ambition renouvelée de traiter les crises dans leur ensemble - tant sur le plan sécuritaire, que politique et socio-économique. Cette analyse du cas particulier de la MINUSTAH, Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, tend à nuancer la pertinence de ces actions et à mettre en lumière les déconvenues auxquelles les Casques bleus peuvent faire face, malgré leur activisme. Le peacekeeping, le peace-enforcement et le peacebuilding étaient censés répondre à l'évolution de la violence qui, de politique, est devenue criminelle, puis sociale. Le state-building, l'institution-building et le capacity-building devaient refonder le cadre national nécessaire pour pérenniser la sécurisation imposée par l'ONU, de l'Etat et ses institutions jusqu'aux structures locales. Cela n'a pas suffi à répondre aux carences structurelles sous-tendant la crise haïtienne : les besoins criants des individus en matière de développement, qui tant qu'ils ne sont pas satisfaits, nourriront durablement une violence sociale endémique. Alors, dans l'objectif d'une résolution globale de la crise, les soldats de la paix sont-ils en mesure d'aller jusqu'à mettre en oeuvre le redressement économique ?

Sommaire

  • AU DELA DE LA VIOLENCE POLITIQUE : LA SPECIFICITE DE LA MISSION DU POINT DE VUE SECURITAIRE
    • De la violence politique : l'évitement d'une guerre civile et la réussite du peacekeeping traditionnel
    • De la violence criminalisée : un peace-enforcement adapté aux phénomènes inédits de nuisance et d'insécurité urbaines
    • De la violence sociale et populaire : une exigence de peacebuilding
  • AU DELA D'UNE STABILISATION ELITISTE : LES LIMITES DE L'INSTITUTION-BUILDING POUR LA CONSOLIDATION D'UNE PAIX "POSITIVE"
    • Rétablir l'Etat, pierre fondatrice de l'édifice de paix : un state-building réussi
    • Rétablir l'Etat de droit, et ses nécessaires structures pour soutenir la paix : un processus en cours
    • Rétablir le lien entre Etat et Société ? Les limites du peacebuilding onusien et la carence du volet social de la paix positive

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/04/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-11970-3
  • EAN
    9782296119703
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    251 pages
  • Poids
    0.32 Kg
  • Dimensions
    13,2 cm × 21,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Namie Di Razza

Namie Di Razza, politiste et juriste de formation, est diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris depuis 2008. Spécialiste des questions de maintien de la paix, mais aussi de droit international humanitaire, elle publie ici les résultats de ses travaux de recherche sur l'action de l'ONU en Haïti, qui ont déjà fait l'objet de conférences à l'Institut de géographie de la Sorbonne.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
23,00 €