L'invention de l'alpinisme - La montagne et l'affirmation de la bourgeoisie cultivée (1786-1914)

Collectif

Note moyenne 
Olivier Hoibian - L'invention de l'alpinisme - La montagne et l'affirmation de la bourgeoisie cultivée (1786-1914).
L'ascension du mont Blanc par Balmat et Paccard en 1786 fait figure, au moins symboliquement, d'acte de naissance de l'alpinisme. Inspiré par le savant... Lire la suite
23,90 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 18 décembre et le 21 décembre
En librairie

Résumé

L'ascension du mont Blanc par Balmat et Paccard en 1786 fait figure, au moins symboliquement, d'acte de naissance de l'alpinisme. Inspiré par le savant genevois Horace Bénédict de Saussure, cet exploit s'inscrit dans le vaste mouvement d'affirmation de l'individu et d'inventaire du monde initié par les Lumières. Encouragées par le romantisme ambiant, la contemplation " des glacières de Suisse et de Chamonix ", les excursions au pied des crêtes immaculées et la sensibilité aux formes grandioses de la nature constituent les prémices du tourisme en montagne et annoncent l'engouement pour l'ascension des sommets encore vierges. Dans les sociétés européennes, les milieux cultivés de la bourgeoisie jouent un rôle déterminant dans la création des premiers clubs alpins entre 1857 et 1874, d'abord en Angleterre puis en Suisse, en Italie, en Allemagne, en Autriche, en Pologne et enfin en France. Ces " bourgeois éclairés " affichent à cette occasion leur foi dans le progrès et dans les valeurs de l'utilitarisme, se démarquant ainsi du style de vie oisif de l'aristocratie. Au cours de leurs pérégrinations, ils définissent des usages en matière d'excursion, organisent les compagnies de guides, construisent des refuges, améliorent la qualité des hébergements, rédigent des notices scientifiques, inventent une littérature de voyage... Ils réussissent ainsi à promouvoir, auprès de leurs contemporains, une forme de tourisme alpin à la fois cultivé et mondain. Une histoire culturelle de ces groupements d'alpinistes s'attache à souligner les préoccupations communes, mais elle retient également les points de divergence. Les clubs alpins ont en effet donné à certaines de leurs finalités des développements particuliers en fonction des traditions propres à chaque nation. Ambitions conquérantes des uns, priorité donnée par les autres aux explorations savantes, aux visées hygiénistes et morales, aux sensibilités esthétiques... Les débats suscités par l'émergence de " l'alpinisme acrobatique " et l'implication très variable des différents clubs dans l'exploration des massifs extra-européens pendant la période qui précède le premier conflit mondial en fournissent d'excellentes illustrations.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/06/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7011-4772-7
  • EAN
    9782701147727
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    366 pages
  • Poids
    0.575 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'invention de l'alpinisme - La montagne et l'affirmation de la bourgeoisie cultivée (1786-1914) est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
23,90 €