L'Homme, le sublime zéro

Note moyenne 
Auguy Makey - L'Homme, le sublime zéro.
Le projet de Makey est d'écrire une ontologie. Le programme de l'ouvrage, composé de 18 chapitres structurés comme une architectonique, est inaugural,... Lire la suite
26,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 septembre et le 25 septembre
En librairie

Résumé

Le projet de Makey est d'écrire une ontologie. Le programme de l'ouvrage, composé de 18 chapitres structurés comme une architectonique, est inaugural, il entend détrôner l'homme de la place centrale qu'il occupe depuis l'ego cogitans de Descartes, en tant que maître et possesseur de la Matière. Cette destruction ontologique du sujet va au-delà de l'existentialisme sartrien et, en un sens, de l'ontologie heideggérienne, où Dasein reste l'étant cogitans au milieu des étants, en dépit de la désobstruction qu'il subit. Chez Sartre, le sujet est condamné à la liberté, à rompre avec la facticité, la déréliction. Totalité, l'Etre prend ici les noms de Matière et de Dieu. La Matière est sa propre nécessité, sa propre évolution, par delà l'impulsion de l'homme. Celui-ci advient par elle, par l'Etre, sous le signe de l'incomplétude et de la faiblesse. Il n'est pas un être jeté, contingent, et ne provient pas plus du Néant, mais est le propre produit de la Matière elle-même. Sa présence est d'abord nécessaire, avant d'être de trop, car elle dénature et mutile la nature. C'est à recommencer l'entreprise de la philosophie comme ontologie que nous invite à nouveau Auguy Makey, par une bravade, une concentration et une vigilance critique qui portent l'acte de penser dans les sommets vertigineux de l'ontologie, restée naguère inachevée et inaboutie. Anti-essentialisme, relecture critique de l'existentialisme sartrien, de la tradition philosophique, le vitalisme matérialiste de Makey invite à reprendre à nouveaux frais le projet platonico-hégélien de la transformation du monde par la raison, en prévenant toute sorte d'optimisme. Doutant à l'avance de son succès, il nous débarrasse d'une illusion métaphysique tenace. La raison sera à jamais impuissante à fabriquer un espace qui soit le sien, favorable et accueillant. D'où le sempiternel calvaire de la raison, son long traumatisme dans une Matière qui ne veut pas d'elle, et n'attend rien d'elle. A quoi sert donc l'épopée humaine si notre raison s'enlise dans la matérialité ? L'Homme, le sublime zéro est un livre-événement.

Sommaire

    • Un roi sans trône
    • L'être
    • Matérialisme ou idéalisme ? Faux débat
    • La vomissure
    • L'ignorance existentielle
    • Eloge de la mort
    • Du nom comme perversion de l'existence
    • Misère et grandeur de l'écologisme
    • Ténèbres de l'existence
    • Civilisation : cette étrange folie
    • Calvaire de la raison
    • L'histoire : la sublime tautologie
    • A la recherche de l'idée pure
    • Matière et temps
    • Mérites de l'archéologie
    • Du nom comme perversion de l'existence
    • Onze thèses contre Jean-Paul Sartre
    • Code de la route

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-05284-0
  • EAN
    9782296052840
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    276 pages
  • Poids
    0.3 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Auguy Makey

Docteur en philosophie (Université Paris I-Panthéon), Auguy Makey est né à Brazzaville et vit à Libreville où il enseigne la philosophie. Il est écrivain et philosophe.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
26,50 €