L'être et l'acte. - Enquête sur les fondements de l'ontologie moderne de l'agir

Note moyenne 
Franck Fischbach - L'être et l'acte. - Enquête sur les fondements de l'ontologie moderne de l'agir.
Commentant Schelling, Heidegger note : " Être est vouloir (perceptio - appetitus) ; comme [il appert] à partir de la tradition de la métaphysique théologique,... Lire la suite
33,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 11 décembre et le 14 décembre
En librairie

Résumé

Commentant Schelling, Heidegger note : " Être est vouloir (perceptio - appetitus) ; comme [il appert] à partir de la tradition de la métaphysique théologique, là derrière se tient "l'actus" ". Mais au lieu de mener l'enquête en direction de l'arrière plan où se tient "l'actus", Heidegger fait porter son attention sur ce qui se situe au premier plan, c'est-à-dire sur la détermination de l'être de l'étant comme volonté. Si le vouloir se laisse comprendre comme le trait essentiel en fonction duquel la subjectivité de l'ego a été interprétée par la métaphysique moderne, l'actus en revanche paraît ne pas appartenir en propre à cette dernière : traduction latine de l'energeia grecque, on le retrouve dans l'actus purus médiéval, dans l'actuositas leibnizienne, dans la Tathandlung (l'action en acte) fichtéenne et jusque dans la Selbstbetätigung (l'autoactivation) de Marx. Qu'en est-il de cet actus qui semble traverser la métaphysique occidentale sous diverses formes, qui " se tient derrière " les conceptions les plus diverses de l'être de l'étant ? S'agit-il d'une thèse métaphysique, d'une réponse à la question fondamentale, ou bien quelque chose parvient-il à s'y dire par quoi la philosophie se porterait en direction de ce qui serait à entendre à la fois négativement comme une activité de négation de ce qui se donne sur le mode de la présence et de la subsistance, et positivement comme une activité de manifestation (en quoi consisterait l'ousia) qui, là où elle apparaît, produit l'événement, comme tel non anticipable, d'une venue à la présence sous le jour de l'idea ? Est-ce parce qu'on n'est pas allé débusquer l'acte qui est "là derrière" qu'on a aussi pu penser que le "destin" de la métaphysique moderne était de s'achever dans une ontologie de la production et dans le règne planétaire de la production totale ? Explorer et mettre au jour d'autres possibles toujours recelés par l'ontologie de l'agir : telle est la tâche à laquelle Franck Fischbach se consacre dans le présent ouvrage.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/01/2003
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7116-1581-2
  • EAN
    9782711615810
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    216 pages
  • Poids
    0.26 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Franck Fischbach

Franck Fischbach (né en 1967, ancien élève de l'École normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud, agrégé et docteur en philosophie) est Maître de conférences à l'Université de Toulouse - Le Mirail (Toulouse II). Ses travaux portent sur le post-kantisme, l'Idéalisme allemand et la tradition hégéliano-marxienne.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'être et l'acte. - Enquête sur les fondements de l'ontologie moderne de l'agir est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
33,00 €