L'esprit de plaisir - Une histoire de la sexualité et de l'érotisme au Japon (17e-20e siècle) - Grand Format

Note moyenne 
L'esprit de plaisir, qui s'épanouit au Japon durant l'époque Edo (1603-1867), fut marqué par un raffinement dont témoignent l'inventivité des estampes... Lire la suite
26,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 5 décembre
En librairie

Résumé

L'esprit de plaisir, qui s'épanouit au Japon durant l'époque Edo (1603-1867), fut marqué par un raffinement dont témoignent l'inventivité des estampes érotiques, le jeu de la séduction élevé en art par les geishas et le mélange des genres au sein du truculent théâtre kabuki. Cet art hédoniste de l'existence, qui encourageait la dimension ludique dans les relations charnelles, fut banni à l'ère Meiji (1868-1912), qui corseta le désir, brida l'imaginaire érotique et condamna l'amour entre garçons, si prisé des samouraïs, afin de se conformer à l'ordre bourgeois et de paraître ainsi civilisé aux yeux de l'étranger.
L'archipel subit alors un choc intense et soudain entre une culture déculpabilisée du désir charnel, qui avait nourri un art érotique parmi les plus élaborés au monde, et une science sexuelle importée d'Occident avec ses interdits et ses tabous. Ce goût pour les plaisirs devait renaître au lendemain de la Première Guerre mondiale avec la culture de masse des "années folles", dont les modern girls émancipées furent l'étendard, puis la fureur de vivre désespérée dans les décombres de la défaite, avant d'être récupéré par une prolifique industrie érotico-pornographique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/10/2020
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-228-92690-4
  • EAN
    9782228926904
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    527 pages
  • Poids
    0.66 Kg
  • Dimensions
    15,7 cm × 23,6 cm × 3,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Une histoire du plaisir et du désir au Japon sur quatre siècles, du raffinement et de l'inventivité effrénée de la période Edo (17e-19e s.), à travers les érotiques estampes "shunga", les geishas et leurs quartiers de plaisir, les samouraïs et leur passion pour les éphèbes, aux moeurs corsetées et à la sexualité bridée du début du 20e siècle, sous l'influence d'un Occident moralisateur, jusqu'aux produits standardisés et mondialisés laissant exploser les fantasmes les plus outranciers à partir des années 1960.
La première étude d'envergure sur les pratiques et les contradictions en matière de sexe et de rapports hommes-femmes au pays de Nagisa Oshima, par deux grands spécialistes du Japon. Pierre-François Souyri, professeur émérite à l'université de Genève, est sans doute l'un des meilleurs historiens européens du Japon. Philippe Pons est le correspondant du journal" Le Monde "à Tokyo." "

À propos des auteurs

Correspondant du journal Le Monde à Tokyo, Philippe PONS est notamment l'auteur D'Edo à Tokyo (1988), de Misère et crime au Japon (1999) et de Le corps tatoué au Japon (2018). Professeur honoraire à l'université de Genève, Pierre-François SOUYRI a entre autres écrit Moderne sans être occidental. Aux origines du Japon aujourd'hui (2016), récompensé par plusieurs prix, et la Nouvelle histoire du Japon (2010).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
26,00 €