L'auteur au cinéma

Note moyenne 
Steven Bernas - L'auteur au cinéma.
La critique française des années quatre-vingt - quatre-vingt-dix a été peu favorable à la notion d'auteur au cinéma. Elle a vu dans sa fonction... Lire la suite
41,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 22 février et le 26 février
En librairie

Résumé

La critique française des années quatre-vingt - quatre-vingt-dix a été peu favorable à la notion d'auteur au cinéma. Elle a vu dans sa fonction une imposture qu'il fallait énucléer. La vertigineuse anonymisation des sujets entre en grande part dans l'attaque qui fut faite contre l'auteur. Que retenir d'une figure auctoriale que l'idéologie dominante ne veut jamais reconnaître et qui réussit à l'utiliser comme marchandise ? Cet ouvrage aborde en détail une grande bataille de la pensée contemporaine autour de la posture de la critique cinématographique et du signataire de l'œuvre au cinéma, de l'auteurisme et de l' anti-auteurisme. Il était logique que la Nouvelle Vague inventât l'auteur. Signature du réalisateur, signature du critique, partout le nom propre apparaît comme un label. Partout, celui qui signe laisse une trace de son pas sage : entretiens, articles, débats dans les médias. Curieusement, l'auteurisme est né sans théorie particulière. Bazin, Truffaut, Godard, ont polémiqué sur la notion d'auteur. Lorsque 1968 balaya la notion de pouvoir et d'autorité de l'auteur, elle apparût aux Etats Unis avec, Andrew Sarris et Peter Wollen, qui envisageaient une réflexion sur la classification spécifique des auteurs dans le panthéon artistique de la critique. Les féministes américaines, elles, verront en l'auteur une fonction générique qui rétablit la place d'un sujet, individuel ou collectif. La fonction créative devient un enjeu de la construction du sujet au féminin et du sujet du spectateur dans la critique. Il ne s'agit pas ici d'étudier la question de l'auteur en se contentant d'ausculter sa présence, son évocation ou ses substituts dans l'art cinématographique. Il s'agit plutôt de réfléchir sur la posture d'auteur, en tant qu'elle implique un engagement à la fois personnel et idéologique et, par là contribue à définir la manière dont l'œuvre entretient un rapport avec le monde.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/01/2002
  • Editeur
  • ISBN
    2-7475-2712-3
  • EAN
    9782747527125
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    509 pages
  • Poids
    0.7 Kg
  • Dimensions
    13,8 cm × 21,6 cm × 3,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Steven Bernas

Steven Bernas est chargé de cours à l'Université de Paris I et formateur de l'IUFM de Versailles en cinéma. Il enseigne à l'université de Nancy. Du même auteur : Les Ecrits Mexicains d'Eisenstein, L'Harmattan 2001, Archéologie et évolution de la notion d'auteur, L'Harmattan 2001.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
41,00 €