L'art à Mantoue (Relié)

  • Hazan

  • Paru le : 15/10/2008
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Mantoue, une des cités d’art les plus brillantes d’Italie née de la vision d’une seule famille les Gonzague, a été tour à tour la ville d’artistes... > Lire la suite
35,99 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Mantoue, une des cités d’art les plus brillantes d’Italie née de la vision d’une seule famille les Gonzague, a été tour à tour la ville d’artistes aussi prestigieux que Pisanello, Mantegna, Alberti ou Jules Romain. Manquait un ouvrage célébrant l’apport urbanistique et artistique de la cité qui en fait un musée à ciel ouvert. Cette monographie se propose de fournir une analyse attentive des phases les plus importantes de l’histoire artistique de la ville grâce à une iconographie riche et variée, retraçant les épisodes majeurs de son histoire culturelle. L’histoire de Mantoue est intimement liée aux Gonzague, famille qui l’a gouvernée pendant près de quatre siècles (1328-1708). Au XVe siècle, Pisanello, arrivé de Vérone, décora le palais des princes de Mantoue, peu après l’ancien aspect gothique de la ville était repensé dans un sens plus humaniste par Leon Battista Alberti, à travers ses projets majeurs pour les églises de Sant’Andrea et de San Sebastiano. En 1460, les Gonzague firent venir Andrea Mantegna de Padoue ; travaillant plus de 45 ans pour la ville ce peintre cultivé et inventif il lui donna sa position à l’avant-garde des grands centres de la Renaissance italienne. Parmi ses œuvres les plus fameuses, on trouve les fresques de la Camera degli Sposi (La Chambre des époux) et le cycle de grandes toiles illustrant Les Triomphes de César. L’apogée du prestige artistique de la ville coïncida avec l’arrivée de Rome en 1524 de Jules Romain, considéré à l’époque comme le plus talentueux élève de Raphaël. Durant les vingt années de son activité à Mantoue il réalisa des peintures et des cycles de fresque, des plans d’architecture et d’urbanisme, ainsi que des dessins pour les sculptures, les tapisseries, l’argenterie, les costumes et les décors de scène. Le Palazzo Te, peut-être son œuvre la plus connue composé d’architecture et de peinture décorative, entièrement conçu et créé ex novo ? où triomphent sans limite ? l’inventivité et l’imagination de l’artiste, est l’un des monuments majeurs de l’art maniériste du XVIe siècle. L’activité du Duc Vincent Ier (1587-1612) et de son fils le Duc Ferdinand (1612-1626) se fonda sur ce passé « mythique », apothéose culturelle de la Renaissance. Ferdinand chercha avant tout à enrichir la célèbre collection de la famille en achetant nombre d’anciennes sculptures et peintures, notamment la célèbre Mort de la Vierge du Caravage. La collection, installée – sur de précieux conseils de Rubens – dans de somptueuses pièces construites dans le palais ducal spécialement à cette occasion, fut en quelques années reconnue à travers toute l’Europe comme modèle de goût. La vente d’une partie de la collection des Gonzague à Charles Ier d’Angleterre (1626-27) et le pillage de la ville par les troupes impériales (1629-30) marqua un tournant dramatique dans l’histoire de la ville avant la domination autrichienne et la période napoléonienne qui marquèrent l’éclipse de Mantoue.
  • Date de parution : 15/10/2008
  • Editeur : Hazan
  • ISBN : 978-2-7541-0016-8
  • EAN : 9782754100168
  • Format : Beau Livre
  • Présentation : Relié
  • Nb. de pages : 277 pages
  • Poids : 2.47 Kg
  • Dimensions : 29,0 cm × 33,0 cm × 3,0 cm
Odile Cavalier est conservateur en Chef du Patrimoine au Musée Calvet, chargée des collections antiques.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Barbara Furlotti et Guido Rebecchini - L'art à Mantoue.
L'art à Mantoue
35,99 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK