L'Allemagne de Weimar - 1919-1933

Note moyenne 
Issue de la défaite et de la révolution de novembre 1918, la République de Weimar n'a jamais pu se dégager d'un si lourd héritage. Jusqu'à sa fin,... Lire la suite
27,40 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 2 octobre et le 10 octobre
En librairie

Résumé

Issue de la défaite et de la révolution de novembre 1918, la République de Weimar n'a jamais pu se dégager d'un si lourd héritage. Jusqu'à sa fin, en 1933, il a pesé sur la vie politique, économique et sociale de l'Allemagne, et restreint les chances de succès. Le régime démocratique était-il condamné dès l'origine du fait de l'absence de révolution sociale et de nationalisation des industries clés, comme l'ont prétendu certains historiens ? N'y avait-il, en 1918, qu'une alternative : une révolution sociale avec dictature sur le modèle bolchevique ou un régime parlementaire avec le soutien du corps des officiers et de la bureaucratie d'Ancien Régime, ce qui limitait les réformes de fond ? Une troisième voie aurait-elle pu assurer une base populaire plus large au nouveau système ? La période finale de la République de Weimar et l'arrivée des nazis au pouvoir ont suscité des interrogations et des controverses bien plus vives encore. La fin de la grande coalition, en mars 1930, et la chancellerie de Brüning signifient-elles la mort de la démocratie ? Brüning est-il le fossoyeur de Weimar ? Le régime parlementaire a-t-il été condamné à la paralysie par l'incapacité des partis à trouver une solution à la crise économique et sociale ? La déflation pratiquée par Brüning, son refus de mener une politique monétaire expansionniste pour relancer l'économie et mettre fin au chômage ont-ils fait le lit du nazisme ? A l'extérieur, Stresemann a-t-il continué la politique de puissance du Reich wilhelmien, ou faut-il le considérer comme l'un des pères de la construction européenne ? Ce livre répond ainsi à de multiples questions qui ont longtemps divisé les historiens. Avec prudence, Christian Baechler estime que, si les conditions de naissance et de développement de la République de Weimar ont été difficiles, la démocratie allemande n'était pas condamnée dès l'origine. Même en janvier 1933, l'accession de Hitler au pouvoir n'était pas inévitable, et d'autres issus s'offraient encore à l'Allemagne...

Sommaire

  • LA FONDATION DE LA REPUBLIQUE DE WEIMAR
    • L'Allemagne en 1914 : modernité et archaïsme
    • La guerre, la défaite et la chute de la monarchie
    • Les fondements de la démocratie de Weimar
  • CONTESTATION ET CONSOLIDATION DE LA DEMOCRATIE DE WEIMER 1919-1929
    • L'opinion publique, les forces politiques et le régime de Weimar
    • Les crises de l'après-guerre 1919-1923
    • La société et la culture de Weimar 1919-1929
    • 1924-1929 : un âge d'or de la République de Weimar ?
  • LA CRISE ET LA FIN DE LA DEMOCRATIE DE WEIMAR 1930-1933
    • La crise économique et ses conséquence sociales
    • La crise politique de 1930-1932
    • Ruptures et continuités de la politique extérieure allemande 1930-1932
    • la fin de la démocratie allemande

Caractéristiques

  • Date de parution
    16/05/2007
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-213-63347-3
  • EAN
    9782213633473
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    483 pages
  • Poids
    0.73 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 2,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Christian Baechler

Professeur d'histoire contemporaine à l'université Marc Bloch de Strasbourg, C. Baechler est spécialiste de l'Allemagne au XIXe et au XXe siècle. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, dont une biographie de Guillaume II d'Allemagne (Fayard, 2003).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
27,40 €