L'affaire Zola-Dreyfus - Le vortex et la trombe

Note moyenne 
A la fin du XIXe siècle, une simple affaire judiciaire a failli mettre la France au bord de la guerre civile. A l'automne 1894, un conseil de guerre... Lire la suite
24,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 30 septembre et le 7 octobre
En librairie

Résumé

A la fin du XIXe siècle, une simple affaire judiciaire a failli mettre la France au bord de la guerre civile. A l'automne 1894, un conseil de guerre avait condamné à la dégradation et à la déportation perpétuelle un capitaine d'origine juive, Alfred Dreyfus, stagiaire à l'état-major, accusé d'espionnage au profit de l'Allemagne. Ce fait divers, pratiquement tombé dans l'oubli pendant trois ans, a brusquement ressurgi dans l'actualité le 13 janvier 1898, lorsque l'écrivain Emile Zola a dénoncé une tragique erreur judiciaire dans une lettre ouverte au président de la République intitulée "J'accuse...
!" Pendant deux ans, on a vu s'affronter les- dreyfusards, qui disaient combattre pour la justice et la vérité, et les antidreyfusards, tenants de l'honneur de l'armée et du respect de la chose jugée. Mais leurs motivations étaient, en fait, beaucoup plus complexes : à l'antimilitarisme des uns s'opposait l'antisémitisme des autres. Et la majeure partie des Français étaient restés indifférents. Dreyfus a finalement été gracié en 1899 puis réhabilité en 1906.
On trouvera, clans cet opuscule, un résumé des événements, une chronologie très détaillée, un lexique, des notices biographiques sur plus de 200 personnages-clefs de l'époque et une bibliographie de plus de 200 titres. Ceux de nos lecteurs qui souhaitent mieux connaître tous les tenants et aboutissants de cette crise qui fut "un moment majeur de l'histoire de la conscience universelle" pourront se reporter à un autre livre du même auteur, beaucoup plus étoffé, intitulé L'Affaire Zola-Dreyfus : le vortex et la trombe, paru en même temps que celui-ci aux éditions L'Harmattan.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/09/2014
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-343-03329-7
  • EAN
    9782343033297
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    228 pages
  • Poids
    0.36 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 24,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

A l'automne 1894, un conseil de guerre condamne à la dégradation et à la déportation perpétuelle Alfred Dreyfus, capitaine d'origine juive accusé d'espionnage au profit de l'Allemagne. Ce fait divers tombé dans l'oubli resurgit trois ans plus tard, lorsque Emile Zola dénonce cette erreur judiciaire dans une lettre ouverte au président de la République : "J'accuse... !", mettant alors la France au bord de la guerre civile.
Détaillant les évènements, cet ouvrage vise à éviter toute simplification manichéenne, afin de mieux comprendre ce qui s'est passé.

À propos de l'auteur

Biographie de Jean-Jacques Tur

Jean JacquesTUR, professeur d'histoire-géographie, conférencier spécialisé en géopolitique, a publié plus de 65 ouvrages dont Les nouveaux défis démographiques : 7 milliards d'hommes... déjà ! (2011), Ombres et lumières de l'Algérie française (2012) et La Chine : trois révolutions pour une renaissance. De Sun Yat-sen à xi Jinpfng (2013) aux éditions L'Harmattan. Il prépare actuellement un livre sur la géopolitique des utopies.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
24,00 €