J'aime la France... mais je suis en colère

Note moyenne 
Jean-François Bernardin - J'aime la France... mais je suis en colère.
Des fins de mois difficiles. Des salariés en situation de précarité. Des Français qui s'appauvrissent. Surprenant ? La France, en dépit de la crise,... Lire la suite
16,20 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Des fins de mois difficiles. Des salariés en situation de précarité. Des Français qui s'appauvrissent. Surprenant ? La France, en dépit de la crise, n'est-elle pas un pays prospère et envié ? A mieux y regarder, la machine est pourtant grippée. Depuis 1980, la France a chuté du sixième au seizième rang de l'OCDE en termes de revenu par habitant. En Europe, elle a rétrogradé à la douzième place. Les causes ? Un chômage endémique, un pouvoir d'achat qui lanterne, le " lien social " qui s'effiloche, et une allergie chronique à tout changement.
La France, pays riche : une illusion perdue ? Inadmissible et pourtant bien réel, le phénomène de paupérisation gagne les classes moyennes. Il menace la cohésion nationale et affaiblit l'autorité de la France. Autant de motifs qui justifient la colère froide de Jean-François Bernardin. Car, si le déclin n'est pas niable, le fatalisme n'est pas de mise. Un sursaut est possible. A condition de changer d'état d'esprit.
Libérer les initiatives, réhabiliter le travail, ne pas s'agripper aux droits acquis, diminuer les prélèvements obligatoires, mettre en place une fiscalité incitative, investir dans les industries du futur... Il faut rien moins qu'une " révolution culturelle " pour remettre notre pays en selle !

Sommaire

  • DE L'EXTENSION DU PAUPERISME DANS UNE FRANCE ENCORE PROSPERE
    • La France décroche
    • Les Français s'appauvrissent
    • Une paupérisation relative
    • Revenus moyens et seuils de pauvreté
    • Paupérisation et classes moyennes
    • Hasard ou nécessité ?
    • croissance anémiée et hausse des prélèvements
  • DES IDEES RECUES ET CONTRESENS ; DES CAUSES PROFONDES DE LA PAUPERISATION
    • Travaillons ! Prenons de la peine !
    • le grand échec
    • Requiem pour cinq idées reçues
    • Un contresens fatal : une politique de l'emploi statique et non dynamique
    • Une faute impardonnable : l'inadaptation de notre système de formation
    • Une carence majeure : une politique d'immigration non maîtrisée
  • ENTREPRISE ET POLITIQUE : LE GRAND MALENTENDU
    • Constat : des relations équivoques
    • Traduction : entre soupçon et confiscation
    • Analyse d'une exception française

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/02/2007
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-84187-897-0
  • EAN
    9782841878970
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    213 pages
  • Poids
    0.285 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 22,5 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jean-François Bernardin

Chef d'entreprise dans le secteur de la distribution, maire adjoint de Saint-Gratien et conseiller régional d'Ile-de-France jusqu'en 2001, Jean-François Bernardin préside l'Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI), qui fédère le réseau des chambres de commerce et d'industrie.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK