Inter-socialités - Le monde n'est plus géopolitique - Grand Format

Note moyenne 
De Paris à Téhéran, d'Alger à Santiago ou de Bagdad à Port-au-Prince : tout au long de l'année 2019, ces villes ont été le théâtre de manifestations... Lire la suite
20,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 25 janvier
En librairie

Résumé

De Paris à Téhéran, d'Alger à Santiago ou de Bagdad à Port-au-Prince : tout au long de l'année 2019, ces villes ont été le théâtre de manifestations populaires qui ont toutes replacé le social au centre du jeu international, laissant la politique dans l'impuissance. En 2020, la circulation d'un virus mortifère, transmis par des millions d'interactions sociales, défiait tous les gouvernements de la planète.
Alors que le social semblait naguère régi par le politique, les deux instances semblent avoir aujourd'hui échangé leurs attributs. Les relations internationales sont devenues inter-sociales. L'arène internationale ne se limite plus à une simple juxtaposition d'Etats mais est sous l'emprise d'un tissu social qui conditionne de plus en plus l'action des dirigeants. C'est l'analyse de cette conquête sociale de l'international qui est au centre de ce livre.
Car les conflits actuels ne sont plus dominés par le choc des armées, mais alimentés par des phénomènes de souffrance sociale comme la pauvreté, l'insécurité alimentaire, les rivalités communautaires. Et derrière ces mouvements populaires, les entrepreneurs d'opinion, médias, réseaux sociaux, lanceurs d'alertes, acteurs privés en tous genres remodèlent les relations internationales à leur gré... Les relations inter-sociales conduisent à une nouvelle lecture du monde et de ses enjeux, elles inspirent l'urgence de nouvelles politiques étrangères et de nouvelles diplomaties.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/10/2020
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-271-13480-6
  • EAN
    9782271134806
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    232 pages
  • Poids
    0.306 Kg
  • Dimensions
    14,1 cm × 22,1 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Bertrand Badie

Professeur de Relations internationales à Sciences Po, Bertrand Badie est l'auteur, entre autres, de La fin des territoires (1995, réed. 2014), L'impuissance de la puissance (2004, réed. 2013), et plus récemment de Le temps des humiliés. Pathologie des relations internationales (2014), Nous ne sommes plus seuls au monde (2016), Quand le Sud réinvente le monde (2018) et L'hégémonie contestée (2019).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €