Histoire du concept de couvade - Edward B. Tylor et l'ethnologie victorienne - Grand Format

Note moyenne 
Figure de proue de l'anthropologie britannique de la deuxième moitié du XIXe siècle, Edward Burnett Tylor (1832-1917) renvoie, par la notion de convoite,... Lire la suite
49,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 septembre et le 27 septembre
En librairie

Résumé

Figure de proue de l'anthropologie britannique de la deuxième moitié du XIXe siècle, Edward Burnett Tylor (1832-1917) renvoie, par la notion de convoite, à un ensemble de représentations, interdits et pratiques liés à la naissance, lesquels imposent au père de renoncer à ses activités et nourritures habituelles et, éventuellement, de s'aliter. Mobilisant une vaste littérature, allant des Argonautiques d'Apollonios de Rhodes à l'ethnographie exotique et européenne du XIXe siècle, Tylor repère ces usages en Amérique, Asie, Europe et Afrique.
Il propose de les désigner par le mot français couvade dans la première édition de ses Researches into the Early History of Mankind and the Development of Civilization (1865), ouvrage qui s'inscrit dans le vaste renouveau des sciences de l'homme promu par la reconnaissance, en 1859, de la haute antiquité du genre homo et de la préhistoire. Focalisant l'attention sur ce traité, Maria Beatrice Di Brizio reconstitue l'émergence du concept tylorien de couvade.
La notion est d'abord analysée dans le cadre des Researches, dont on précise les enjeux de connaissance, les sources, les critères de sélection, classement et interprétation des données empiriques. Dans la seconde partie de son étude, l'autrice aborde le contexte d'émergence du concept au Royaume-Uni, entre 1810 et 1865, et prend en compte la naissance de l'ethnologie comme science générale de l'homme et science des races, le débat sur l'unité de l'espèce humaine, les théories sur l'origine et le développement de la civilisation.
La troisième partie explore les usages, avant Tylor, des informations sur les comportements de couvade et du terme couvade (1538-1865). L'objectif de cet essai est d'éclairer le rôle du concept de couvade dans la construction de l'ethnologie tylorienne, théorisant l'unité de l'homme et le progrès naturel des sociétés à partir de l'état dit "sauvage". L'autrice interroge ainsi, à la fois, l'émergence d'une catégorie de classification anthropologique, le comparatisme ethnologique de l'époque victorienne et les matrices intellectuelles de l'évolutionnisme culturel britannique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/03/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-343-22064-2
  • EAN
    9782343220642
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    636 pages
  • Poids
    0.99 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 4,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Histoire des Sciences Humaines : Collection dirigée par Claude Blanckaert.

À propos de l'auteur

Biographie de Maria Beatrice Di Brizio

Maria Beatrice Di Brizio est docteure en anthropologie sociale et tethnologie (EHESS, Paris) et membre affilié du Laboratoire d'anthropologie sociale (Paris). Ses recherches portent sur l'histoire et l'historiographie de l'anthropologie britannique (XIXe siècle).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

49,00 €