Genre et religion : des rapports épineux - Illustration à partir des débats sur l'avortement

Note moyenne 
L'émancipation des femmes, la défense de leurs droits, le "progrès", ont souvent été associés à la laïcité alors que la religion était associée... Lire la suite
12,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 octobre et le 2 novembre
En librairie

Résumé

L'émancipation des femmes, la défense de leurs droits, le "progrès", ont souvent été associés à la laïcité alors que la religion était associée à la tradition, au maintien de normes conservatrices défavorables à l'autonomie des femmes. La "modernité" semblait aller de pair avec une privatisation de la religion. Les mouvements féministes ont contesté les interventions des institutions religieuses à l'encontre des droits des femmes, par exemple dans le domaine des droits sexuels et reproductifs ou des droits à l'héritage.
On a toutefois pu observer que certaines organisations confessionnelles cherchaient à contribuer à des changements sociaux et à se mobiliser en faveur des plus exclu-e-s, y compris les femmes marginalisées. Et, de nos jours, la religion prend une place croissante dans l'espace public où elle est de plus en plus politisée. Au nom de la défense des droits des femmes, certaines religions se voient associées à des cultures ou à des groupes dans lesquels ces droits sont supposés être davantage bafoués que dans d'autres.
Les textes que nous avons choisis pour ce premier numéro de la collection "Genre et développement. Eclairages" permettent d'apporter un éclairage sur ces rapports épineux entre genre et religion. Ils traitent de l'une des questions où l'opposition entre égalité de genre et religion a toujours été des plus frontales : celle de l'avortement, à partir des évolutions récentes qu'ont connues deux pays d'influence catholique, la Pologne et le Mexique.
L'actualité montre que cette question revient régulièrement dans les débats politiques, dans divers pays, et que les droits à l'avortement acquis au terme d'années de lutte peuvent à tout moment être remis en question.

Sommaire

  • DES ECLAIRAGES NECESSAIRES EN ETUDES DE GENRE ET DE DEVELOPPEMENT
  • LES RAPPORTS EPINEUX ENTRE GENRE ET RELIGION
  • RELIGION, GENRE ET DISCOURS SOCIAL DANS LE DEBAT SUR LA LEGALISATION DE L'AVORTEMENT AU MEXIQUE
  • ASSAUTS TOUS AZIMUTS CONTRE LE DROIT A L'AVORTEMENT - LA POLOGNE FAIT-ELLE ECOLE ?

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Ana Amuchastegui et Edith Flores sont enseignantes-chercheures à l'Université Xochimilco et Evelyn Aldaz est chercheure à l'organisation Catolicas por et Derecho a Decidir, au Mexique. Jacqueline Heinen est sociologue, professeure émérite à l'Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Christine Verschuur est anthropologue, enseignante-chercheure à l'IHEID en études féministes et de genre.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
12,50 €