Genève - Guide amoureux et sentimental pour les curieux

Note moyenne 
Dominique Appia - Genève - Guide amoureux et sentimental pour les curieux.
Ce livre est l'occasion de faire une promenade délicieuse en ville et dans ses environs, de découvrir ce qui ne se trouve pas dans les guides. Genève,... Lire la suite
15,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Ce livre est l'occasion de faire une promenade délicieuse en ville et dans ses environs, de découvrir ce qui ne se trouve pas dans les guides. Genève, ville internationale par excellence, gagne à être connue pour ses côtés intimes comme pour ses côtés mondains. Ici vous seront révélés quelques aspects inattendus de cette très ancienne république. Une longue tradition d'indépendance a orienté l'épanouissement de cette ville.
C'est sans doute ce côté cosmopolite qui a fait dire à Talleyrand : "Genève, la plus grande des petites villes." Centre commercial avec ses foires au Moyen Age, haut-lieu de la Réforme à la Renaissance, ce qui l'a fait surnommer la "Rome protestante", place financière en plein essor, Genève est devenue au fil des siècles un lieu de rencontre exceptionnel. L'ONU, le CERN, la Croix Rouge internationale, la banque, l'université, le conservatoire, l'horlogerie, l'aéroport international en font une sorte de capitale dans ce monde devenu imprévisible.

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/11/2013
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-8321-0587-0
  • EAN
    9782832105870
  • Présentation
    Boîte
  • Nb. de pages
    80 pages
  • Poids
    0.32 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,0 cm × 0,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Dominique Appia

Dominique Appia est un peintre secret. Son pinceau à la main, il arpente la ville endormie et lui donne de la couleur, de la profondeur et du rêve. Ses mains de prestidigitateur brouillent les cartes du temps et de l'espace. Sans avoir l'air d'y toucher, il nous embarque dans la forêt urbaine où les destins se frôlent, où les femmes musardent sur les toits, où les trains se font attendre. Chemin faisant, il convoque les oiseaux, les bateaux et les nuages lestés de mémoire d'eau.
Pianotant sur les touches de la lumière, il jongle avec les heures, cigarette au bec. Pendant qu'un théâtre brûle au loin, son ombre s'insinue dans la trame d'une toile comme un resquilleur dans un wagon-lit. Très mobile, sa patte picturale peut se nicher au détour d'une rue, dans l'entrée d'un immeuble ou d'un hôtel, au plafond du Victoria Hall, en couverture de romans ou sur ces posters géants qui ont fait le tour du monde.
Si ce faux somnambule continue de nous faire rêver, c'est simplement parce que l'appel du merveilleux le tient encore et toujours en éveil poétique.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK