Fin du dogme paternel (Broché)

  • Aubier

  • Paru le : 24/02/2005
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Le discours sur le " déclin du père " est devenu un lieu commun. Ce diagnostic sur la faillite de la fonction paternelle est porté au nom de la psychanalyse,... > Lire la suite
24,40 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Le discours sur le " déclin du père " est devenu un lieu commun. Ce diagnostic sur la faillite de la fonction paternelle est porté au nom de la psychanalyse, qui statuerait sur les atteintes aux fonctions symboliques vitales pour le psychisme humain et leur déstructuration actuelle. La montée du pouvoir redoutable des Mères mettrait en péril la bonne traversée de l'Œdipe. La tâche de la psychanalyse est plutôt d'interpréter ce discours angoissé, en renversant les termes du problème. " Le Père " est une construction historique, solidaire des formes traditionnelles de la domination masculine, qui assure aux pères le monopole de la fonction symbolique. Cette figure patriarcale, en crise depuis le début de la modernité, est en passe de céder la place, dans les sociétés démocratiques actuelles, à de nouveaux arrangements des rapports de parentalité. Mais la fin d'un père, le " Père " du patriarcat occidental, est la fin d'un monde - pas la fin du monde. Les formes du devenir-sujet et l'exercice des fonctions du père qui y participent sont historiques et elles sont le lieu de relations de pouvoir entre les sexes. Ce changement de perspective ne va pas sans un réexamen critique des constructions de Freud et de Lacan sur le père, qui reposent sur la soumission à un potentat " séparateur ". On peut alors jeter les bases d'une histoire positive de la paternité, en cessant de broder nostalgiquement sur le récit édifiant d'un déclin permanent. Du mouvement anti-paternel de la jeunesse au milieu du XXe siècle, dont " 1968 " demeure le symbole, à la mise en cause des violences paternelles, il s'agit de repérer les principaux aspects de la décomposition de la " solution paternelle ", ses tentatives de restauration par le bricolage d'un " ordre symbolique " chargé de résister à la liquidation de l'ordre ancien ; mais aussi de discerner l'invention de nouveaux modes de paternité, liés aux nouveaux rapports de genre et de sexe.
  • LE PERE
    • La psychanalyse et l'histoire du père
    • Le Père : une organisation psychique du pouvoir
  • LA SOLUTION PATERNELLE
    • Les Pères freudiens , leurs oedipes et ceux des autres
    • Le père du nouveau testament lacanien
    • Œdipe et la solution paternelle
  • LES AVATARS DE LA SOLUTION PATERNELLE
    • Décomposition du père et autres arrangements de la paternité
    • Le mouvement anti-paternel
    • Construction de l'étiologie paternelle des pathologies familiales contemporaines
    • La recomposition des ordres symboliques : le nom
    • Le père et l'inconscient illégitime des mères célibataires
    • Les effets du divorce sur la fonction paternelle
  • LE PERE DANS LES CONTROVERSES ACTUELLES SUR L'ORDRE SEXUEL
    • Sexes, genres, féminismes, oedipes
    • La violence sexuelle, le père et la psychanalyse
    • Le père à l'épreuve de l'homosexualité
  • Date de parution : 24/02/2005
  • Editeur : Aubier
  • Collection : Psychanalyse
  • ISBN : 2-7007-2427-5
  • EAN : 9782700724271
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 490 pages
  • Poids : 0.5 Kg
  • Dimensions : 13,5 cm × 22,0 cm × 3,5 cm

Biographie de Michel Tort

Michel Tort est psychanalyste, professeur à l'université de Paris-VII. Il dirige avec Éric Fassin et Michel Feher le séminaire " Actualité sexuelle " à l'ENS/Paris-VII. Il est notamment l'auteur du Désir froid. Procréation artificielle et crise des repères symboliques, La Découverte, 1992.
Michel Tort - Fin du dogme paternel.
Fin du dogme paternel
24,40 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK