Entre le dit et l'écrit - Psychanalyse et écriture poétique

Note moyenne 
Joseph Attié - Entre le dit et l'écrit - Psychanalyse et écriture poétique.
Lacan dont les écrits et les séminaires sont intrinsèquement noués à la lettre, jouait de l'homophonie entre l'être" et la "lettre". Ainsi il écrivait... Lire la suite
22,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 26 juin et le 28 juin
En librairie

Résumé

Lacan dont les écrits et les séminaires sont intrinsèquement noués à la lettre, jouait de l'homophonie entre l'être" et la "lettre". Ainsi il écrivait en 1977 à François Cheng, après avoir reçu son livre L'Ecriture poétique chinoise : " Je le dis : désormais, tout langage analytique doit être poétique ", et répondra " Vous allez donc être le premier analyste-poète "à la demande d'analyse didactique de Joseph Attié.
Lacan ouvrait ainsi une question entre parole et écriture qui ne lâcha pas celui qui fut son analysant. Si la lettre est au principe de la psychanalyse et de la poésie, il y a cependant entre l'écriture de l'une et de l'autre, une fracture qui pose question. Dès lors, la littérature analytique est au joint de la rigueur scientifique et de la poésie, tel est son enjeu. En tant que psychanalyste Joseph Attié part du récit du rêve entre parole et écriture.
Il ouvre ainsi un nouveau chemin à la voie royale du récit du rêve et poursuit sur le sentier de la parole poétique devenue écriture — celle de Mallarmé, Ponge, Dostoievski et Joyce. Il nous laisse voir comment le bien-dire du poète ne tient pas à la structure de l'inconscient transférentiel tissé de savoir mais à l'inconscient réel sans savoir. C'est ce qui permet au poète de devancer l'analyste, comme nous l'a appris Lacan, puisqu'il avance, lui, sans le savoir inconscient.
Ainsi Joseph Attié questionne-t-il poètes et écrivains dans le fil du symptôme et de la sublimation, et se demande si l'oral mène à l'écrit ou l'écrit à l'oral. Il reporte sa question au niveau du discours, dans ce qui de la parole est entendue sur le divan. Que véhiculent les mots, d'amour, de mort, de savoir et de jouissance entre divan et page blanche, là où la lettre attend le poète ? Pratique analytique et poésie relèvent toutes deux de l'indicible, et ce livre l'éclaire d'une nouvelle lumière.
Cet ouvrage s'inscrit dans le fil de cette question même, comme un bonheur de lecture d'un analyste-poète.

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/10/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-8156-0021-7
  • EAN
    9782815600217
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    251 pages
  • Poids
    0.266 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 19,0 cm × 2,1 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Joseph Attié

Joseph Attié est psychanalyste et psychologue à Paris, membre de l'Ecole de la Cause freudienne, de l'Association Mondiale de Psychanalyse et de l'Ecole Brésilienne de Psychanalyse, dont les différentes revues ont publié plusieurs de ses articles. Il a publié de nombreux ouvrages : Mallarmé le livre (Editons du Losange. 2007) ; A questao do simbolico (Editions Fator, 1987) ; NOUI, poème, ouvrage bibliophilique réalisé avec le peintre François lmhoff (Ité, 2006) ; Poupée qu'on les appelle, poème, avec des photos de Robert Cahen et de Patricio Esposito (L'alfabeto urbano, 2006).
Il a aussi contribué à des ouvrages collectifs : Une touche de réel (Z'édition,1991) ; Qui sont vos psychanalystes (avec Jacques-Alain Miller et 84 amis, Seuil, 2002).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
22,00 €