Entre l'ange et la bête. L'homme et ses limites au Moyen Age

Collectif

Note moyenne 
 Collectif - .
" L'homme n'est ni ange ni bête et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête. " On n'a pas attendu les Pensées de Pascal pour s'interroger... Lire la suite
20,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

" L'homme n'est ni ange ni bête et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête. " On n'a pas attendu les Pensées de Pascal pour s'interroger sur la position étonnante de l'humain dans l'univers, à la croisée de l'animalité et du divin. Dès le XIIe siècle, un Isaac de l'Étoile évoquait la double condition de celui qui est ainsi placé aux confins de Dieu et des bêtes : " Extérieurement, tu es un animal, à l'image du monde : et c'est pourquoi on dit de l'homme qu'il est un petit monde. À l'intérieur, tu es un homme, à l'image de Dieu, capable donc d'être déifié. " Que signifie en l'homme la double présence de l'animalité et y de la spiritualité ? Les modèles les plus sublimes n'engendrent-ils pas des contre-modèles qui engagent l'homme dans une expérience des limites ? Ces questions ont été examinées lors de deux colloques organisés à Lyon, en avril 2000 et en avril 2001, dont ce volume réunit les actes. À partir de la littérature médiévale dans ses diverses expressions, (poésie lyrique, romans courtois, chansons de geste, récits de miracle, théâtre religieux), mais aussi à partir de textes liturgiques, d'écrits pédagogiques et mystiques on a examiné les multiples manières qu'avaient les hommes du Moyen Age de signifier par le verbe les figures héroïques et démoniaques qui peuplaient leur imagination et leurs rêves. Cette littérature, en effet, est un parfait témoin de la conception d'un univers hiérarchisé où l'homme est à la fois sommet de la création et passage entre le monde d'en bas et celui d'en haut. Mais elle revendique en même temps une forme d'autonomie qui lui est propre, un écart esthétique que les théologiens ont perçu comme un danger à partir du XIe siècle, dès l'essor de la poésie en langue vulgaire. C'est donc dans ce double cadre de référence - philosophico-théologique et littéraire - et dans une perspective interdisciplinaire que la question de l'homme et de ses limites au Moyen Age est envisagée ici.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/04/2003
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7297-0710-7
  • EAN
    9782729707101
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    226 pages
  • Poids
    0.355 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK