Edmond Dauchot. Le photographe de l'Ardenne d'autrefois (Relié)

  • Renaissance du Livre (La)

  • Paru le : 24/10/2000
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Entre ciel et terre, des gestes quotidiens et simples, mille fois répétés, servent de trame à une œuvre photographique originale et émouvante...... > Lire la suite
44,95 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Entre ciel et terre, des gestes quotidiens et simples, mille fois répétés, servent de trame à une œuvre photographique originale et émouvante... C'est l'Ardenne d'Edmond Dauchot... Celle qu'il nous livre après plus de trente années d'une obsession photographique qui le promène inlassablement dans les environs immédiats de son village d'Ollomont. D'abord paysagiste, Edmond Dauchot nous livre des vues imprenables de forêts, de prairies et de vallées, joue avec la forme des nuages ou les ornières des chemins. Mais, animé par une passion de naturaliste, il sait aussi dévoiler la grandeur des choses simples qu'il croise au fil de ses balades : le champignon des sous-bois, la poussée des poireaux fleuris dans le courtil ou le mariage de la libellule et de la jonquille. Au cœur de ce décor vivent les habitants d'Ollomont et de ses environs qu'Edmond Dauchot immortalise comme autant de traces d'une Ardenne authentique dont il pressent la disparition. Il capte ainsi, au gré de ses rencontre, le regard de la trieuse de myrtilles, la moisson d'août, le vieux Poncin sur le pas de sa porte ou les bûcherons et leurs robustes ardennais. Certaines de ses photographies, enfin, rappellent sa vocation première de peintre. On y découvre de subtils jeux de lignes ou de matières, des évocations du graphisme porté par la nature.
Edmond Dauchot. Né à Gosselies, dans la région de Charleroi, où sa famille gère une importante briqueterie, Edmond Dauchot se retire en Ardenne dès 1930. Il élit domicile à Nadrin, dans l'ancienne cure d'Ollomont. D'abord attiré par sa vocation de peintre, il commence dès 1934 à s'adonner à la photographie pour décrire le pays et ses habitants. Inlassablement, il traque les sujets, rassemble les images de tout ce qu'il aime : les horizons, les forêts ténébreuses, les prairies moelleuses, les rivières chantantes et les villages aimables ou austères. Et puis surtout les gens, jeunes ou vieux. Sans jamais s'éloigner d'Ollomont et de ses environs immédiats, il nous livre ainsi un témoignage émouvant et riche d'une Ardenne authentique dont il pressentait la disparition. En Ardenne, il se sent traducteur du langage de l'eau et de celui des nuages, l'interlocuteur des bêtes et des gens. Au fil des années, il acquiert une conscience profonde de ce qu'est le pays. Edmond Dauchot nous a laissé plus de 10 000 négatifs, plusieurs cahiers de notes et un inédit en trois volumes : images et dires d'Ardenne. Il a également publié en 1938 un recueil de 35 photographies, Ardenne, accompagnées de textes d'Octave Servais. Son œuvre a déjà été partiellement révélée de son vivant à travers deux publications : " Ardenne bien-aimée " (Duculot, 1976) et Ardenne buissonnière (Duculot 1984).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Edmond Dauchot. Le photographe de l'Ardenne d'autrefois est également présent dans les rayons

Georges Vercheval et René Hénoumont - .
Edmond Dauchot. Le photographe de l'Ardenne d'autrefois
44,95 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK