Economie sociale et solidaire - De nouveaux référentiels pour tempérer la crise

Note moyenne 
Florence Jany-Catrice et Nicolas Matyjasik - Economie sociale et solidaire - De nouveaux référentiels pour tempérer la crise.
Nos sociétés contemporaines sont traversées par des tensions sociales, économiques et environnementales d'ampleur. La succession des crises financières... Lire la suite
14,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 16 avril et le 20 avril

Résumé

Nos sociétés contemporaines sont traversées par des tensions sociales, économiques et environnementales d'ampleur. La succession des crises financières et écologiques, les excès du capitalisme, la financiarisation croissante des activités humaines ou encore la mondialisation des inégalités imposent de construire de nouveaux référentiels économiques pour penser les politiques publiques de demain. Dans ce contexte, alors que les recettes passées ont montré leurs limites, il semble pertinent de s'interroger sur le rôle que pourrait jouer une économie plus sociale et solidaire.
Quels changements et nouveaux savoir-faire pourrait-on imaginer dans ce contexte socio-économique en mutation ? Comment pourrait-on répondre différemment aux besoins et promouvoir des formes d'actions alternatives à la logique de l'accumulation ? En invitant des chercheurs en sciences humaines et sociales à se pencher sur ces questions et en leur proposant de réfléchir à de nouvelles façons de comprendre le monde, pour mieux y agir, cet ouvrage se veut sortir des solutions conventionnelles et répétitives souvent suggérées par les experts proches de la science économique "dominante".
Il emprunte, dans une première partie, des chemins stimulants pour "repenser" l'économie. Les questions de mesure de la richesse, de confiance dans les relations économiques ou encore de gestion des biens communs sont ainsi abordées. Ce sont, ensuite, des pistes concrètes pour renouveler les fondements de l'Etat social qui sont envisagées. Se dessinent alors de nouveaux espaces de transformation que l'économie sociale et solidaire semble pouvoir développer.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Professeure d'économie à l'université Lille 1 et chercheure au Centre lillois d'études et de recherches économiques et sociologiques (Clersé), Florence Jany-Catrice dirige un master en économie sociale et solidaire. Elle est également directrice de la Revue française de socio-économie et est membre de l'Association française d'économie politique (Afep). De 2007 à 2012, elle a été membre junior de l'Institut de France.
Ses travaux portent principalement sur l'économie des qualités : qualité de l'emploi dans les activités de services ; qualité de la production, des richesses et de leurs mesures. Elle a notamment publié Les nouveaux indicateurs de richesse (La Découverte, nouvelle édition 2012, avec J Gadrey) et Les services à la personne (La Découverte, 2009, avec E-X Devetter et T Ribault). Son dernier ouvrage, La performance totale : nouvel esprit du capitalisme (Septentrion, 2012), aborde la question de la mesure de la performance et de ses conséquences pour l'intérêt général.
Docteur en science politique de l'Institut d'études politiques de Bordeaux (2010), Nicolas Matyjasik est chercheur à l'Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE) et chargé de mission au bureau de la Recherche. Il est maître de conférences associé à Sciences-Po Lille, où il est responsable du master "management des politiques publiques". Il est également, depuis 2008, membre du conseil d'administration de la Société française de l'évaluation (SFE), association qui regroupe les acteurs de l'évaluation des politiques publiques en France.
Ses travaux de recherche portent notamment sur la diffusion de normes néo-managériales et sur les transformations contemporaines de la gestion publique. On compte parmi ses récentes publications : L'évaluation des politiques publiques. Défi d'une société en tension, L'Harmattan, Paris (2012), avec Gaëlle Baron ; Génération Y et gestion publique : quels enjeux, Editions du Comité pour l'histoire économique et financière de la France/IGPDE (2012), avec Philippe Mazuel.
Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, Philippe Mazuel est directeur de la Recherche de l'Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE). Il a successivement servi comme officier dans l'Arme blindée cavalerie, été responsable export dans l'industrie papetière, conseiller défense au cabinet du président de l'Assemblée nationale (Laurent Fabius), adjoint du préfet coordonnateur pour la justice et les affaires intérieures au Secrétariat général du comité inter-ministériel pour les questions de coopération économique européenne (SGCI), chargé de mission à la direction générale Elargissement de la Commission européenne et auprès des Nations unies au Kosovo, puis directeur des affaires européennes du cabinet de conseil Ethos Challenge (groupe Axcess).
Ancien maire-adjoint d'Abbeville chargé de l'économie et de l'emploi, Philippe Mazuel est le président fondateur du Parti des citoyens européens (PACE). Il est titulaire de la Croix de la Valeur militaire (Liban). Il a récemment publié avec Nicolas Matyjasik, Génération Y et gestion publique : quels enjeux ?, aux éditions du Comité pour l'histoire économique et financière de la France/IGPDE (2012).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Economie sociale et solidaire - De nouveaux référentiels pour tempérer la crise est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK