Drogues, sida et action publique - Une très discrète politique de réduction des risques (Broché)

  • PU Rennes

  • Paru le : 02/12/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
En 1970. les parlementaires français votent une loi qui pénalise l'usage privé de stupéfiants. La loi du 31 décembre 1970, toujours en vigueur actuellement.... > Lire la suite
18,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 16 décembre et le 20 décembre
ou
ou
Votre note
En 1970. les parlementaires français votent une loi qui pénalise l'usage privé de stupéfiants. La loi du 31 décembre 1970, toujours en vigueur actuellement. donne naissance à une série de mesures politiques à la fois pénales et sanitaires. À la fin des années 1980. la propagation de l'épidémie de sida parmi les toxicomanes interroge les choix antérieurs en matière de gestion des drogues illicites. Les toxicomanes sont parmi les premières victimes de l'épidémie. Des mesures sont prises, labellisées sous le terme K réduction des risques liés à l'usage de drogues ": programmes d'échanges de seringues, extension des traitements de substitution, ouverture de lieux d'accueil pour toxicomanes actifs, etc. Ces actions susciteront des conflits et controverses entre professionnels, ainsi qu'avec les voisins des sites où elles seront entreprises. En répondant à une question centrale a comment des acteurs qui s'opposent en tout, parviennent-ils à coexister, voire à coopérer ? ", cet ouvrage analyse la façon dont les conflits, autour de l'action publique. accèdent ou non à des compromis et règlements. Partant d'une étude des conflits autour des mesures de réduction des risques, l'auteure s'interroge sur les formes de coopération entre professionnels. ainsi que sur les moyens mis en oeuvre pour répondre aux plaintes de riverains. In fine, le livre souhaite ouvrir une réflexion sur les modalités du " vivre ensemble ", leurs limites et les techniques inventées pour les dépasser à l'échelle urbaine.
    • Une action publique entre conflits et coopérations
  • DE LA TOXICOMANIE AUX USAGES DE DROGUES, LA FIN D'UN MONOPOLE
    • Une brève histoire de la lutte contre la toxicomanie avant le sida
    • La naissance d'une politique de réduction des risques en France
    • L'adoption conflictuelle de mesures de prévention de l'épidémie de sida chez les usagers de drogues à Marseille
  • L'INSTITUTIONNALISATION PARADOXALE DE LA POLITIQUE DE REDUCI'ION DES RISQUES
    • La municipalisation du problème sida-toxicomanie
    • Des partenariats entretenus par un service municipal
    • L'irruption des riverains: une participation limitée
  • Date de parution : 02/12/2010
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Res Publica
  • ISBN : 978-2-7535-1254-2
  • EAN : 9782753512542
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 273 pages
  • Poids : 0.53 Kg
  • Dimensions : 16,5 cm × 24,0 cm × 1,8 cm

Biographie de Gwenola Le Naour

Gwenola Le Naour est maître de conférences de science politique à l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon et chercheur au laboratoire Triangle - UMR 5206. Ses recherches portent sur les politiques urbaines de gestion des risques.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Gwenola Le Naour - Drogues, sida et action publique - Une très discrète politique de réduction des risques.
Drogues, sida et action publique. Une très...
18,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK