Des sciences sociales à la science sociale - Fondements anti-utilitaristes - Grand Format

Note moyenne 
Alain Caillé et Philippe Chanial - Des sciences sociales à la science sociale - Fondements anti-utilitaristes.
On attend des sciences sociales qu'elles nous aident à comprendre la marche du monde. Or elles en semblent toujours plus incapables. Non seulement elles... Lire la suite
22,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 26 octobre
En librairie

Résumé

On attend des sciences sociales qu'elles nous aident à comprendre la marche du monde. Or elles en semblent toujours plus incapables. Non seulement elles apparaissent le plus souvent en retard sur l'événement mais, noyées dans l'hyper spécialisation, perdues dans la guerre entre disciplines, elles voient toujours mieux certains détails mais de moins en moins bien l'ensemble. A côté des spécialistes, il est urgent de former des généralistes qui sachent faire dialoguer les différents champs de la science sociale.
Parler de la science sociale, évoquer son unité, au moins à titre d'idéal régulateur, peut sembler un combat perdu d'avance, tant elle est fragmentée. Mais il existe déjà une certaine forme de science sociale généraliste, qui n'est autre que la science économique généralisée, inspirée par la théorie des choix rationnels, sous toutes ses formes, et par l'utilitarisme et ses dérivés (cognitivistes, constructivistes, etc.) C'est cette science sociale générale qui modèle la conception du monde dominante, hégémonique même à l'échelle planétaire, et qui inspire et légitime les politiques menées dans tous les pays.
Avec des résultats discutables, tant aux plans théorique, qu'éthique ou politique. Il nous faut donc retrouver l'idéal et la réalité d'une science sociale généraliste (qu'a pu en son temps incarner la sociologie classique) mais la faire reposer sur d'autres fondements que l'utilitarisme. Par ailleurs, la globalisation du monde modifie en permanence l'échelle et la définition même des sociétés. Symétriquement, la globalisation des sciences sociales et la contestation de l'hégémonie conceptuelle occidentale imposent elles aussi de repenser le passé de nos disciplines pour les projeter vers l'avenir.
C'est dans cette perspective que se sont réunis à Cerisy-la-Salle, en 2015, une quarantaine de chercheurs de renommée internationale, anthropologues, économistes, géographes, historiens, philosophes et sociologues. L'accord qu'ils ont su trouver est prometteur.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/04/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-35687-571-6
  • EAN
    9782356875716
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    357 pages
  • Poids
    0.515 Kg
  • Dimensions
    16,5 cm × 23,1 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Philippe Chanial est maître de conférences en sociologie, Université Paris-Dauphine. Il a notamment publié : Justice, don et association. La délicate essence de la démocratie, La découverte, coll. Recherches ; 2001, en collaboration avec J. L Laville, A. Caillé et al. , Association, démocratie et société civile, La découverte, coll. Recherches ; en collaboration avec D. Cefaï, L'association comme politique, Collection " Actualité de 1848 ", Thierry Quinqueton éditeur, Paris.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
22,00 €