De la poubelle au musée, une anthropologie des restes - Poche

Note moyenne 
Octave Debary - De la poubelle au musée, une anthropologie des restes.
Cet ouvrage traite de la difficulté à nous séparer des objets et de leur histoire. De la poubelle à l'usine, des marchés de vide-greniers aux puces... Lire la suite
12,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 28 janvier et le 2 février
En librairie

Résumé

Cet ouvrage traite de la difficulté à nous séparer des objets et de leur histoire. De la poubelle à l'usine, des marchés de vide-greniers aux puces , du théâtre d'objets au mémorial, du patrimoine au musée et à l'objet comme reste, Octave Debary cherche à interroger le pouvoir de faire autre chose des objets. Il questionne des manières de rendre compte de l'histoire. S'agit-il de dettes ? De devoirs de mémoire ? Ou d'arts du souvenir qui placent au coeur de leur pratique un art de l'oubli ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/03/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-35428-138-0
  • EAN
    9782354281380
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    173 pages
  • Poids
    0.163 Kg
  • Dimensions
    12,1 cm × 17,1 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Octave Debary

Octave Debary est anthropologue, professeur à l'université de Paris-Descartes et chercheur au centre d'anthropologie culturelle du CANTHEL (Sorbonne Paris-Cité). Ses livres, à travers la photographie, la muséographie ou l'art contemporain, posent la question des rapports entre les restes et la mémoire. Il a publié plusieurs ouvrages aux éditions Créaphis : La ressemblance dans l'ceuvre de Jochen Gerz (2017), Montrer les violences extrêmes (avec A.
Becker, 2012), Vide-Greniers (avec P. Gabel et H. S. Becker, 2011). Egalement Objets & Mémoires (avec L. Turgeon, MSH, 2007), La fin du Creusot ou l'art d'accommoder les restes, (CTHS, 2002). Philippe Descola est anthropologue, directeur d'études à l'EHESS et titulaire de la chaire "d'anthropologie de la nature" au Collège de France. Après des recherches en Amazonie équatorienne et des enquêtes parmi les Jivaros Achuar, il a développé un projet d'analyse générale et comparative des rapports entre humains et non-humains.
Il analyse les manières relatives de distribuer les entités du monde dont la combinatoire de la modernité occidentale — la séparation entre nature et culture — n'est qu'une figure historique. Il a notamment publié Par-delà nature et culture (Gallimard, 2005), Les lances du crépuscules : relations Jivaros. Haute Amazonie (Pion, 1993), Etre au monde, Quelle expérience commune avec Tim Ingold (PUL, 2014).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

12,00 €