De la Jeunesse hitlérienne aux camps de prisonniers de l'Atlantique - Lettres de Wolfram Knöchel (1943-1948) - Grand Format

Note moyenne 
Les lettres de Wolfram Knöchel constituent un corpus unique d'écrits d'un adolescent embrigadé dans les Jeunesses Hitlériennes puis enrôlé dans... Lire la suite
23,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 22 septembre et le 24 septembre
En librairie

Résumé

Les lettres de Wolfram Knöchel constituent un corpus unique d'écrits d'un adolescent embrigadé dans les Jeunesses Hitlériennes puis enrôlé dans la Wehrmacht au moment où Hitler fait appel à tous ceux qui peuvent encore porter les armes. Elles constituent un témoignage rare et inédit sur un jeune prisonnier de guerre, démineur sur le littoral atlantique après 1945. L'ouvrage témoigne d'un aspect oublié de l'aprèsguerre français dans le contexte de la Libération, de l'utilisation des prisonniers de guerre allemands comme main-d'oeuvre au moment de l'émergence de la Guerre froide, et des premiers rapprochements franco-allemands.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/09/2020
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-300-0456-4
  • EAN
    9791030004564
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    288 pages
  • Poids
    0.5 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 23,8 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Les lettres de Wolfram Knöchel constituent un corpus unique de lettres sur un adolescent embrigadé dans les Jeunesses Hitlériennes puis enrôlé dans dans la Wehrmacht au moment où Hitler fait appel à tous ceux qui peuvent encore porter les armes. Elles forment un document inédit sur un jeune prisonnier de guerre qui a déminé sur le littoral atlantique après 1945. L'ouvrage témoigne d'un aspect oublié de l'après-guerre en France dans le contexte de la Libération, de l'utilisation de la main-d'oeuvre formée par les prisonniers de guerre allemands et dans le contexte de naisance de la Guerre froide, prélude au rapprochement franco-allemand.

À propos de l'auteur

Biographie d'Arlette Capdepuy

Arlette Capdepuy est docteure en histoire contemporaine et chercheure associée au CEMMC (Centre d'études des mondes moderne et contemporain – EA 2958) à l'Université Bordeaux Montaigne. Fabien Théofilakis, auteur de la préface, maître de conférences à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, a travaillé sur la situation des prisonniers allemands sur le sol français. Sa thèse fut éditée en 2014 chez Fayard sous le titre Les prisonniers de guerre allemands en France de 1944 à 1949.
Il a publié aussi Une captivité de guerre en temps de paix (2014) ; Gestapo & polices allemandes. France, Europe de l'Ouest 1939-1945, Editions du CNRS, 2017.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

23,00 €