Commence alors la grande lumière du sud-ouest

Note moyenne 
Didier Arnaudet et Pascal Convert - Commence alors la grande lumière du sud-ouest.
Cette phrase tirée d'un livre de R. Barthes surplombera à partir du mois d'avril 2015 les voies du chemin de fer reliant Bègles à Bordeaux. A l'occasion... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 3 février et le 6 février
En librairie

Résumé

Cette phrase tirée d'un livre de R. Barthes surplombera à partir du mois d'avril 2015 les voies du chemin de fer reliant Bègles à Bordeaux. A l'occasion de cette installation du plasticien P. Convert, cet ouvrage éclaire, à partir d'images et de documents issus de ses archives, le parcours et l'univers de cet artiste, ainsi que son oeuvre multiforme, dont le Sud-Ouest est l'une des composantes.

Caractéristiques

  • Date de parution
    24/04/2015
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35527-170-0
  • EAN
    9782355271700
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    160 pages
  • Poids
    1.16 Kg
  • Dimensions
    23,0 cm × 28,0 cm × 2,3 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Critique d'art et commissaire d'exposition, Didier Arnaudet est né en 1951. II collabore régulièrement à art press. Il a été directeur artistique de la Biennale d'art contemporain d'Anglet (2009-2013) et a organisé en 2013 l'exposition «La Sentinelle» à l'occasion des 40 ans du CAPC musée d'art contemporain. Il est l'auteur d'une dizaine de livres aux éditions Le bleu du ciel. Il a récemment publié aux éditions confluences La forêt d'art contemporain dans le cadre de son commissariat (2012-2014) de l'itinéraire d'art contemporain dans le Parc naturel régional des Landes de Gascogne.
Plasticien, auteur de films documentaires et écrivain, Pascal Convert, né en 1957, est un artiste inclassable. Il a été pensionnaire de la Villa Médicis en 1989. Son travail est traversé par la question de la mémoire et de l'oubli et s'incarne par un usage récurrent du verre. Il a notamment exposé au capcMusée d'art contemporain, à la galerie nationale du Jeu de Paume, au Centre Pompidou. Il a réalisé trois oeuvres publiques dans l'agglomération bordelaise, la Cloche du Tribunal de grande instance (1999), les portes en acier corten du Jardin botanique (2003), et la façade en verre de l'Institut des sciences de la vigne et du vin (2009).
Il est l'auteur d'une biographie de Raymond Aubrac (éd du Seuil, 2011) et d'un récit, La constellation du Lion (éd Grasset, 2013). Georges Didi-Huberman a consacré deux livres à son oeuvre, La demeure, la souche, 1999, et Sur le fil, 2013 (éd de Minuit).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,00 €