Citadins au sommet - L'alpinisme genevois (1865-1970) : un siècle d'histoire culturelle et sportive (Broché)

  • Slatkine (Editions)

  • Paru le : 01/11/2008
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Bien que Genève ne soit pas a priori une cité alpine, elle entretient, depuis l'épopée de Saussure au Mont-Blanc, des liens privilégiés avec l'histoire... > Lire la suite
39,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 25 octobre et le 28 octobre
ou
Votre note
Bien que Genève ne soit pas a priori une cité alpine, elle entretient, depuis l'épopée de Saussure au Mont-Blanc, des liens privilégiés avec l'histoire des Alpes et de l'alpinisme. Dès la fin du XIXe siècle, la ville a vu naître près d'une centaine de clubs de montagne, qui sont autant de manifestations de l'attrait des Genevois pour les activités alpines. A cette époque débute également l'histoire des varappes, sur les parois d'une montagne " genevoise " par adoption : le Salève. Au sein de ce microcosme alpin, le présent ouvrage entrecroise les parcours de trois sociétés : tout d'abord, le Club alpin suisse, institution d'envergure nationale dont l'ambition est de représenter les amateurs des Alpes dans leur acception la plus large, et plus particulièrement sa section genevoise, créée en 1865 ; ensuite, le club de haute montagne Androsace, fondé en 1920 sous le nom d'Ondine des Alpes, et enfin le GAO (Groupe Alpin Ouvrier), fondé en 1945. L'un et l'autre réunissaient une élite de grimpeurs, dont certains ont largement contribué à forger la renommée internationale de l'alpinisme genevois. Afin de retracer la vie de ces groupements, il a été nécessaire de recourir à l'histoire orale pour parer aux lacunes des sources dites "traditionnelles ". Une série d'entretiens vient ainsi compléter une documentation abondante, mais disparate - et souvent dispersée. Entre histoire et mémoire, ces témoignages constituent une archive inédite à l'intérieur d'une réflexion portant sur l'évolution du regard des alpinistes vis-à-vis de leur propre pratique. Le but était également de rendre hommage à certains acteurs qui, à des niveaux parfois différents, ont marqué un cercle, un style, une époque. L'alpinisme, quant à lui, est envisagé en tant qu'activité évolutive, expression des horizons d'attente d'une société et des tensions qui la traversent.
  • Date de parution : 01/11/2008
  • Editeur : Slatkine (Editions)
  • Collection : Genève - Evénements
  • ISBN : 978-2-8321-0289-3
  • EAN : 9782832102893
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 340 pages
  • Poids : 0.465 Kg
  • Dimensions : 14,0 cm × 21,0 cm × 2,0 cm

Biographie d'Elodie Le Comte

Elodie Le Comte est licenciée ès Lettres de l'Université de Genève. Citadins au sommet (Prix Ador 2006) est le titre de son mémoire de licence en histoire, dirigé par le Prof. F. Walter. Elle est actuellement engagée comme chercheuse pour le Fonds National Suisse dans le cadre d'un projet intitulé " Faits associatifs, territoire et société : l'histoire du Club alpin suisse (1863-1945) ", dirigé par le Prof. G. Haver. Ses principaux centres d'intérêt sont l'histoire culturelle des Alpes et de l'alpinisme, et l'histoire orale. Elle est elle-même une passionnée de montagne.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Citadins au sommet - L'alpinisme genevois (1865-1970) : un siècle d'histoire culturelle et sportive est également présent dans les rayons

Elodie Le Comte - Citadins au sommet - L'alpinisme genevois (1865-1970) : un siècle d'histoire culturelle et sportive.
Citadins au sommet. L'alpinisme genevois (1865-1970) : un...
39,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK