Choisir et agir pour autrui - Controverse autour de la convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées

Note moyenne 
Les sociétés démocratiques reposent sur une présomption légale d'égale capacité? de tous les citoyens à choisir et a? agir pour eux-mêmes. Dans... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 30 septembre et le 7 octobre
En librairie

Résumé

Les sociétés démocratiques reposent sur une présomption légale d'égale capacité? de tous les citoyens à choisir et a? agir pour eux-mêmes. Dans de nombreuses situations de vulnérabilité? (avancée en âge, maladie, handicap, difficultés socioéconomiques), ce principe d'égale autonomie est remis en cause. Des proches ou des professionnels sont alors conduits a? intervenir pour la personne, parfois a? sa place, avec ou sans son consentement.
Le souci de protection des personnes au nom de leur intérêt constitue le paradigme classique des régulations des pratiques de soin et d'accompagnement. Avec la Convention Internationale relative aux droits des personnes handicapées, ce paradigme est discuté et fait l'objet d'une vive polémique. La convention, qui a pour principe qu'un handicap ne devrait jamais être une source de discrimination ni de limitation de l'exercice des droits de l'homme, affirme en effet que toute personne a droit à la reconnaissance de sa personnalité juridique dans des conditions d'égalité.
Pour certains, cet article implique l'abolition de tout système légal de prise de décision pour autrui ; pour d'autres, une telle abolition serait préjudiciable. Les contributions réunies dans cet ouvrage visent a? faire connaitre et vivre cette controverse, en éclairant les enjeux sociaux, normatifs, politiques, professionnels, ou encore familiaux qu'elle soulève. Comment définir et évaluer les " capacités " des personnes ? Comment les proches et les professionnels font-ils pour résoudre les dilemmes inhérents au travail d'accompagnement, de soin et d'assistance ? Comment concilier socialement et relationnellement le maintien de l'autonomie et la protection des personnes ? Doit-on choisir et agir pour autrui, et si oui comment ? Dans le cadre d'une démarche scientifique et citoyenne, cet ouvrage donne la parole aux chercheurs, aux acteurs de terrain, aux professionnels et aux personnes concernées pour ouvrir cette discussion capitale sur le respect des droits des personnes considérées comme vulnérables et leur participation effective dans la société?.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/10/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7040-1581-8
  • EAN
    9782704015818
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    336 pages
  • Poids
    0.436 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 21,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Benoît Eyraud : Maître de conférences à la faculté de sociologie et d'anthropologie de l'Université Lyon 2, Chercheur au Centre Max Weber, chercheur affilié au CEMS-IMM (EHESS) Julie Minoc : Chargée d'enseignement à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Cécile Hanon : Psychiatre, praticien hospitalier, Hôpital Corentin-Celton, Secrétaire de l'Education Chair of the European Psychiatry Aassociation Committee on Education, spécialiste des questions sur les personnes âgées

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,00 €