Bruxelles

Note moyenne 
Jean-Marie Duvosquel et  Collectif - Bruxelles.
Bien au-delà des stéréotypes qui en font une capitale gourmande au charme provincial, Bruxelles est une ville diverse et paradoxale. Elle n'a jamais... Lire la suite
71,80 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Bien au-delà des stéréotypes qui en font une capitale gourmande au charme provincial, Bruxelles est une ville diverse et paradoxale. Elle n'a jamais cessé d'être un lieu de pouvoir : résidence princière au Moyen Age, capitale de fait des Pays-Bas espagnols sous Charles Quint, il lui faudra pourtant trois siècles, au gré de dominations successives, espagnole, autrichienne, française, hollandaise, pour s'affirmer comme capitale d'une nation.
Aujourd'hui, Région à part entière d'un Etat fédéral, elle assume en outre le rôle de capitale de l'Europe. Sa première notoriété internationale lui a été acquise, dès le XIIIe siècle, grâce à sa draperie puis grâce à l'extraordinaire virtuosité de ses artisans tapissiers ; les fabrications de luxe resteront l'une de ses spécialités jusqu'au XIXe siècle. Tout au long de son histoire, nombre d'artistes novateurs, parmi lesquels Van der Weyden, Horta ou Magritte, lui assurèrent un rayonnement international tant au niveau des arts plastiques que de l'architecture.
Aujourd'hui, elle est connue pour ses services, pour les administrations qui y ont un siège, pour les congrès que l'on y tient. On a oublié qu'elle offrait, vers 1900, le plus grand nombre d'emplois productifs dans un pays situé à la pointe de l'essor industriel continental. Le paysage urbain bruxellois est à l'image des ruptures et de la complexité de l'histoire de la capitale. Si l'hôtel de ville évoque la splendeur de la cité textile médiévale, la Grand-Place renvoie aux guerres franco-espagnoles du XVIIe siècle et les grands tracés du XIXe siècle à la prospérité industrielle et coloniale de la Belgique de Léopold II.
Juxtaposées ou intriquées, les différentes structures spatiales et monumentales de la ville forment un ensemble aussi complexe que la mosaïque culturelle, linguistique et sociale que compose et recompose l'évolution des fonctions et de l'économie urbaine.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Claire Billen (Bruxelles, 1947) est historienne, docteur en philosophie et lettres, professeur associé à l'ULB, codirecteur de l'Unité Patrimoine de l'IGEAT (Institut pour la Gestion de l'Environnement et l'Aménagement du Territoire de l'ULB), membre de la Commission régionale de Développement de la Région de Bruxelles-Capitale jusqu'en 1999. Médiéviste de formation, elle enseigne l'histoire économique du Moyen Age et la critique historique spécifique à la mise en œuvre des sources médiévales.
Elle développe des recherches d'histoire appliquée à l'aménagement urbain et rural et à l'étude de l'environnement. Dans ce cadre, elle enseigne en géographie, au DES en gestion de l'environnement et à la licence en tourisme. Jean-Marie Duvosquel (Comines, 1946) est historien médiéviste de l'ULB. Il a dirigé de 1981 à 1996 le département culturel du Crédit Communal de Belgique, au sein duquel il a organisé de nombreuses expositions et présidé à la publication de centaines d'ouvrages d'art et d'histoire (e.a.
les Albums de Croÿ, 26 vol., 1985-1996). Professeur à l'ULB, il donne les cours d'histoire du paysage et des sources archivistiques du Moyen Age. Membre depuis 1991 de l'Académie royale de Belgique et depuis 1995 de la Commission royale d'Histoire, il assume notamment la vice-présidence du Comité national belge des Sciences historiques ainsi que celle du Centre belgo-luxembourgeois d'Histoire urbaine.
Enfin, il est directeur de la Revue belge de Philologie et d'Histoire depuis 1984.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK