Note moyenne 
Olivier Penot-Lacassagne et  Collectif - Artaud en revues.
" Il n'y a pas assez de revues, ou si l'on veut toutes les revues sont inutiles ", affirme Antonin Artaud dans le texte d'ouverture du n° 1 de Bilboquet,... Lire la suite
20,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 octobre et le 31 octobre
En librairie

Résumé

" Il n'y a pas assez de revues, ou si l'on veut toutes les revues sont inutiles ", affirme Antonin Artaud dans le texte d'ouverture du n° 1 de Bilboquet, un feuillet double de papier gris qu'il signe du pseudonyme d'Eno Dailor. " Nous paraissons parce que nous croyons répondre à quelque chose. Nous sommes réels. Ceci au besoin nous dispense d'être nécessaires. " L'expérience singulière de Bilboquet ne résume pas, loin s'en faut, la relation qu'Artaud a entretenue avec les revues qui l'ont publié. Lieux d'expérimentation et de saisie de sa pensée, La Révolution surréaliste, La N.R.F. ou Les Cahiers du Sud dans les années vingt et trente, L'Arbalète, L'Heure nouvelle ou Troisième Convoi dans l'immédiat après-guerre, ont été les instances de légitimation et les tribunes qu'il espérait. Mais le mythe d'Artaud ayant, après sa mort en 1948, relayé l'œuvre, la question de la réception posthume de ses écrits dans certaines revues poétiques ou d'avant-garde (K, 84, La Tour de Feu, Change, Tel Quel, TXT), dans la presse littéraire (Le Monde des Livres, Libération, Le Figaro littéraire) et dans des publications marginales comme les fanzines rock, méritait aussi d'être abordée. La lecture que nous proposons ici, à la fois biographie littéraire et cartographie d'une postérité, porte donc tout à la fois sur la diffusion des écrits d'Artaud dans les revues qui lui sont contemporaines et sur leur réception dans celles qui lui sont posthumes. Les premières rapportent sa revendication d'un droit à parler, les secondes témoignent de la formation d'un mythe et de l'exploitation d'une mythologie.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/05/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-8251-1966-0
  • EAN
    9782825119662
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    205 pages
  • Poids
    0.325 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 22,5 cm × 1,9 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Docteur en Littérature, diplômé de l'Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle et de la Washington University of Saint-Louis (USA), Olivier Penot-Lacassagne est chercheur détaché au CNRS. Il a publié Modernités d'Antonin Artaud (éd. Minard, 2001) ; Guillevic. L'errance questionnante (éd. Le Clou dans le Fer, 2004) ; Antonin Artaud et les avant-gardes théâtrales (éd. Minard, 2005).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €